Lely renouvelle son robot pousse-fourrages Juno

Raphaël Lecocq

Lely renouvelle son robot pousse-fourrages Juno
Lely

La troisième génération s’enrichit d’automatismes pour franchir les portes, s’adapter au flux de fourrage devant les cornadis, détecter distinctement obstacles et animaux sur sa route. Une appli pour smartphone en assure le contrôle à distance.

Présenté il y a toute juste dix ans, le robot pousse-fourrages s’offre une troisième mise à jour visant à renforcer toujours davantage son efficience. Le Juno 2ème génération était déjà capable de se déplacer d’un bâtiment à l’autre, guidé par des bandes métalliques fixées au sol. Il peut désormais ouvrir et fermer les éventuelles portes grâce à la technologie Bluetooth. Entre deux bâtiments, il peut relever ses jupes pour prévenir l’usure, surmonter les petits obstacles et réduire les risques de souillure du fourrage. Face au cornadis, il ajuste sa position pour tenir compte de l’irrégularité des flux de fourrage. Le Juno est également équipé d’un détecteur de collision. Ce dernier garantit que le robot s’arrête dès qu’il heurte un obstacle. Le détecteur de collision peut également être équipé d’un système d’impulsions électriques. Sans danger pour les vaches ou les êtres humains, il empêche les vaches d’arrêter la machine en la touchant. L’appli Lely Control Plus en assure le contrôle à distance.

Lely renouvelle son robot pousse-fourrages Juno

Les arguments du robot

Selon le constructeur, la repousse plus fréquente du fourrage stimule la consommation, pouvant augmenter jusqu’à 2,8 % l’ingestion alimentaire au sein du troupeau. En termes de traite robotisée, la repousse fréquente du fourrage incite les vaches à se rendre plus souvent au robot de traite. Cela réduit également la quantité de refus. Quand il n’y a pas suffisamment de place à l’auge pour toutes les vaches, la repousse fréquente du fourrage réduit le stress et l’agressivité en garantissant la présence permanente de fourrage à la portée de chaque vache. L’automatisation de cette tâche récurrente permet de réduire le besoin en main d’œuvre et en carburant.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires