Les constructeurs d’engins forestiers bientôt organisés en syndicat

Raphaël Lecocq

L’abattage mécanisé est développé sur environ un tiers du massif forestier français

L’Ascodif, l’Association des constructeurs et distributeurs de matériels forestiers va se transformer en syndicat. Objectif : améliorer la représentativité et la visibilité de la filière.

Abatteuses, débusqueurs (ou skidders) porteurs : telles sont les trois principales familles de matériels dédiés à l’exploitation forestière. Des matériels bien moins identifiés que les engins agricoles mais non moins sophistiqués, non moins coûteux et non moins indispensables à l’économie forestière. Les constructeurs et distributeurs de matériels forestiers étaient depuis 1993 organisés en association : l’Ascodif. « A l’origine, l’association faisait office d’interlocuteur entre les constructeurs et les organisateurs des salons spécialisés, indique son président Régis Jutier. Aujourd’hui, l’exploitation forestière concentre de nombreux enjeux dans les domaines économiques, réglementaires, environnementaux ou encore de la formation professionnelle. Le tout justifie cette évolution ».

Sensibiliser les jeunes

Courant 2011, l’Ascodif avait opéré un rapprochement opérationnel avec Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement. « L’agriculture et la forêt sont sous la tutelle du même ministère, poursuit Régis Jutier. Les univers agricoles et forestiers sont de moins en moins cloisonnés ». La sensibilisation et la formation des jeunes sont, entre autres, un défi commun aux univers forestiers et agricoles. L’Ascodif se montre très intéressée par le travail que réalise, au sein d’Axema, l’Aprodema, l’Association professionnelle de développement de l’enseignement du machinisme agricole et des agroéquipements. La promotion des métiers associés à la mécanisation forestière est en effet largement perfectible, sur fond de besoins grandissants avec les objectifs assignés à la ressource renouvelable qu’est le bois dans le cadre du Grenelle de l’environnement. L’Ascodif nouvelle formule devrait être opérationnelle d’ici à quelques mois, avec à la clé un  nouveau site internet. Le syndicat sera présent à Forexpo qui se tient à Mimizan (40) du 6 au 8 juin 2012, où sont attendus 25000 visiteurs professionnels de la sylviculture et de l’exploitation forestière en provenance de toute l’Europe.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires