Les entreprises de travaux pointent leurs forces et leurs faiblesses

Raphaël Lecocq

La Fnedt a débattu de l’attractivité des entreprises de travaux vis à vis des jeunes
Fnedt

A l’occasion de son 80ème congrès, la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires s’est concentrée sur l’emploi des jeunes. Les entreprises de travaux embauchent. Mais ne le font pas suffisamment savoir.

La région Auvergne accueillait début mars le 80ème congrès de la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (Fnedt). Près de 500 entrepreneurs ont participé aux débats étalés sur deux jours, avant de bénéficier d’une visite des installations du manufacturier de pneumatiques Michelin à Clermont-Ferrand (63) La Fnedt avait placé l’emploi des jeunes et la capacité des entreprises à les attirer au cœur de son rendez-vous annuel. Pôle emploi était représenté par la voix de Didier Defer, conseiller technique, forcé de constater que « les jeunes ne savent pas que le secteur agricole embauche ». Avec un besoin annuel de renouvellement estimé à 7000 salariés, les entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux connaissent une dynamique importante que beaucoup de secteurs pourraient leur envier. Mais encore faut-il le faire savoir. Ce débat a eu le mérite de d’établir un diagnostic et d’enclencher les premières actions, telles que l’amélioration de la fiche Répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME) de Pôle emploi.

Pour une agriculture énergiquement rentable

Beaucoup plus technique, mais non moins crucial dans le fonctionnement quotidien des entreprises et le service final rendu aux clients, un autre débat a porté sur l’électronique embarquée à bord des machines. Loin d’en contester les avantages, les entrepreneurs de travaux ont exprimé le souhait de voir se renforcer la compatibilité et l’harmonisation des logiciels entre les machines et les marques, moyennant quoi ils étaient disposés à former leurs chauffeurs pour une utilisation plus aboutie de ces technologies. Un plaidoyer pour une agriculture énergétiquement rentable en quelque sorte, faisait écho à l’agriculture écologiquement intensive.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires