Les épandeurs Pichon certifiés Eco-épandage

Raphaël Lecocq

Equipé de la régulation Dpae, le Muck Master 12 est certifié Eco-épandage
Pichon

Le Muck Master 12 doté d’une régulation Dpae est le premier épandeur de matières solides de la marque à recevoir la certification Eco-épandage. Le constructeur segmentera son offre entre épandeurs conventionnels et épandeurs certifiés.

Au Space 2015, Pichon avait décroché un Innov’Space pour une nouvelle gestion électronique Dpae, intégrant un coefficient d’éboulement dans la caisse, interagissant avec d’autres paramètres que sont la dose/ha programmée, la largeur d’épandage et la vitesse d’avancement. Cette nouvelle régulation est pour beaucoup dans l’obtention de la certification Eco-épandage, que le constructeur a reçu de l’organisme certificateur Certipaq accrédité Cofrac. La certification Eco-épandage est une initiative de la filière agroéquipements, plus précisément Axema Promotion et Services (voir pièce jointe). Elle vise à distinguer les épandeurs d’effluents liquides et solides répondant à un cahier des charges maximisant la qualité de répartition et le respect des sols, authentifiés par des passages au banc d’essai d’Irstea.

Le prix de la précision

Pichon est à ce jour le seul constructeur à disposer de matériels certifiés en effluents solides (épandeurs) et en liquides (tonnes). En ce qui concerne les épandeurs à fumier, la certification concerne actuellement le Muck Master 12 d’une capacité de 12 m3 mais la transposition à d’autres références devrait relever de la formalité, puisque seule la capacité distingue les différents appareils (8 à 24 m3). Du reste, Pichon prévoit de conserver des matériels conventionnels à sa gamme, autrement dit sans la nouvelle régulation Dpae, afin de rester compétitif dans un marché où l’offre comme la demande ne sont pas (encore) portés sur des équipements aux performances supérieures avérées. Question de sensibilisation mais également de coût, pour les constructeurs (dossier de certification) et les utilisateurs (surcoût à l’achat). Dans le cadre du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) 2014-2020, les Régions seraient bien inspirées de subventionner les matériels certifiés, gages d’une valorisation rationnelle et durable des engrais de ferme.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier