Les immatriculations de tracteurs en baisse de 18% en février

Raphaël Lecocq

Les immatriculations de tracteurs spécialisés progressent de 19 % sur les deux premiers mois de l’année

Les immatriculations de tracteurs neufs confirment le retournement du marché enregistré en janvier. Les tracteurs spécialisés résistent.

Communiquées par Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement, les chiffres d’immatriculations de tracteurs neufs de février confirment le retournement de tendance du marché. Après la chute de 37 % en janvier, les tracteurs standards accusent une baisse de 25 % en février, portant la baisse à 31 % depuis le 1er janvier.

 Les immatriculations de tracteurs spécialisés pour vignes et vergers sont par contre en progression de 16 %, après avoir bondi de 21 % en janvier. Les immatriculations de tracteurs pour espaces verts sont restées stables. Toutes catégories confondues (standards, spécialisés et espaces verts), les immatriculations ont baissé de 18 % en février et de 23 % sur les deux premiers mois de l’année.

Quelle sera l’ampleur de la baisse en 2014 ?

Après trois années de hausse, le millésime 2014 ne pourra qu’enregistrer une baisse des immatriculations de tracteurs neufs. Toute la question est de savoir quelle sera l’ampleur de la baisse des ventes de tracteurs, qui représentant environ un tiers du marché total des agroéquipements. Comment se porteront les ventes des autres automoteurs (récolte, pulvérisation, mélangeuses, machines à vendanger…) ainsi que des matériels ?

Un début de réponse sera peut-être donné par les professionnels de la filière à l’occasion de la 9ème convention nationale des agroéquipements, réunissant les constructeurs (Axema) et les distributeurs (Sedima) et qui se tient les 10 et 11 avril prochains à Biarritz (64).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

acid

c'est evident que pour les zones intermedaires ou je travail dans une concession , les agri n'investissenet plus du tout avoir sur les 10 dernieres 20 a 25000 euros de resulat et savoir que 10 000 vont partir il y a interet que les cours se tiennent ce qui n'est eja pas le cas aujourd'hui
quant aux agris des zones ultra favorisée , ils ne changeront plus le trcateur tous les ans mais tous les 2 ans

DENREE700

à force de prendre le client pour des vaches à lait ou pigeons !voilà le résultat !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires