Les immatriculations de tracteurs en baisse de 21,5 % en septembre

Raphaël Lecocq

La correction du marché de l’agroéquipement pourrait être plus sévère que celle escomptée par Axema en début d’exercice

Qu’il s’agisse des tracteurs agricoles, des tracteurs spécialisés pour vignes et vergers ou des tracteurs pour espaces verts, tous les chiffres sont orientés à la baisse. Depuis le 1er janvier, les immatriculations ont reculé de 22 %.

Les immatriculations de tracteurs spécialisés pour vignes et vergers étaient jusque là épargnées par les statistiques mensuelles, systématiquement baissières depuis le mois de janvier. Selon Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement, le mois de septembre marque un coup d’arrêt pour cette catégorie de tracteurs, avec un retrait de 3,1 % des immatriculations. Cependant, depuis le 1er janvier 2014, le marché  des tracteurs spécialisés reste en territoire positif avec une progression de près de 9 %. En nombre d’unités, cette catégorie de tracteurs occupe la troisième place du marché, très loin derrière les tracteurs agricoles et légèrement en retrait des tracteurs pour espaces verts.

– 27 % pour les tracteurs agricoles

Les tracteurs agricoles, de très loin les plus représentatifs du marché, sont aussi les plus affectés par la baisse des immatriculations. Sur le mois de septembre, la baisse atteint 19,5 % comparativement à septembre 2013 et dépasse les 27 % depuis le 1er janvier, comparativement aux neuf premiers mois de l’année 2013. En ce qui concerne les tracteurs pour espaces verts, la baisse des immatriculations est de 14,3 % sur septembre et de 5,9 % depuis le 1er janvier.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

acid

oui c plutot rassurant que de voir les revenus 2014 entre -30 000 et +10 000 tu as raison beber12 ...belle mentalité

Beber12

pas de panique, les pourcentages de baisse sont calculés par rapport 2013, une année record.
Les arbres montent pas au ciel !
c'est plutôt rassurant de voir que les agriculteurs sont raisonnables.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires