Les immatriculations de tracteurs en hausse de 23,5 % depuis début janvier

Raphaël Lecocq

Les tracteurs enjambeurs profitent de la reprise des investissements dans les vignobles
Bobard

Avec une hausse de 22,6 %, le mois d’octobre est dans la lignée des performances enregistrées depuis le début de l’année. 2011 s’annonce comme un très bon millésime pour l’agroéquipement.

Novembre et décembre sont traditionnellement des mois à fortes prises de commandes en tracteurs et autres équipements, commandes notamment motivées par des enjeux fiscaux. A titre indicatif, le seul mois de décembre peut enregistrer à lui seul 15 à 20 % des immatriculations d’une année. Au 31 octobre, un peu moins de 30 000 tracteurs ont été immatriculés, toutes catégories confondues. Pour mémoire, le millésime 2010 s’était achevé avec 31312 immatriculations, un score qui sera largement atteint par le millésime 2011 mais qui n’atteindra pas vraisemblablement le record de 2008 et ses 43661 immatriculations. Peu importe le record. Il y a un an en arrière, tous les professionnels de la filière auraient signé pour pareille reprise du marché. Dans le détail, les tracteurs standards à quatre roues motrices tirent particulièrement leur épingle du jeu, avec une progression des immatriculations de près de 30 % depuis le début de l’année. Les tracteurs spécialisés pour vignes et vergers connaissent quasiment la même progression (+28,9 %). Les ventes de tracteurs enjambeurs sont également bien orientées (+17,9 %). Les tracteurs pour espaces verts marquent le pas avec une hausse de 1,2 % des immatriculations depuis le 1er janvier.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires