Les immatriculations de tracteurs en hausse de 25,3 % en février

Raphaël Lecocq

Les immatriculations de tracteurs neufs affichent un net rebond depuis quatre mois

La hausse bénéficie à toutes les catégories de tracteurs. Depuis le 1er janvier, la progression des immatriculations s’établit à 17,4 %.

Selon Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, les immatriculations de tracteurs neufs ont progressé de 25,3 % en février, comparativement à février 2015. Avec + 30,3 %, les tracteurs standards affichent la plus forte progression. Les tracteurs pour vignes et vergers enregistrent une hausse de 21,5 % et les tracteurs pour espaces verts de 5,2 %. Depuis le 1er janvier, la hausse des immatriculations s’établit à 17,4 %, profitant aux tracteurs standards (+ 20,4 %) et aux tracteurs pour vignes et vergers (+ 30,7 %). Les tracteurs pour espaces verts sont en recul de 1,2 %.

Sur-amortissement reconduit

Le 30 mars prochain, Axema communiquera le bilan de l’année 2015 et les perspectives de l’année 2016. Seul indicateur connu à ce jour : le nombre de tracteurs neufs immatriculés l’an passé : 33828, en hausse de 1,8 % comparativement à 2014. Catégories par catégories de machines, l’ensemble des marchés sera passé au crible. Axema devrait  communiquer des éléments quantitatifs sinon qualitatifs sur le sur-amortissement  exceptionnel de 40 %, entré en vigueur le 16 avril 2015 et devant prendre fin le 15 avril prochain, bénéficiant à un très large catalogue de matériels. Au-delà de l’impact sur  les ventes de matériels neufs, la question est de savoir comment les distributeurs encaissent l’afflux d’occasions parfois récentes et de forte valeur. Une chose est sûre : le ministre de l’Economie a annoncé que le dispositif serait reconduit jusqu’en avril 2017.

Sur le même sujet

Commentaires 14

@eleveur89

merci eleveur de ce soutien , en plus d'un eleveur ...... les autres sont inexistants ah oui qui est le syndicat d'etat historiquement? qui a sclerosé toutes les administrations , verouillés toutes les interpro etc..... rendez vous compte du mecanisme tentatuclaire ...evidemment que les autres n'existe pas et quand les autres bougent comme l 'apli en 2008 la fnsea mets des batons dans les roues en allant en plus a l'envers de l interet des eleveurs comme on voit en ce moment ....bref a mon avis tu n'es pas eleveur ou alors selectionneur charolais ce qui explique que tu t'xperimes sur l'acaht de nouveau tracteur rutilant
non la courbe ne va pas rapidement s'inverser puisque les fortunes sont telles dans ces regions que l'activité agricole y est presque accessoires aillant été banquier vers provins , je sais que pour certains les simples placement financier suffiraient a vivre avec 2000€/ mois , je ne parles pas de ceux qui possedent la moitié des maisons du village , il n y a pas que les fortunes amassées il y a aussi ceux qui font des contrats de diverses parce que la beauce et les bonnes terres en general ont des contrat betteraves patates legumes plein champ , oignon ...... souvent tres tres remunerateur bref dezs cours a 120€ ne change pas grand chose surtout que meme l'an dernier ils ont fait de tres gros resultats grace au blé dur , non c un cadeau honteux de la gauche aux cerealiers les plus aisé

paf

pour sur qu'ils sont inexistants.ca ne sert a rien la fnsea fait le travail pour eux. sauf que si vous prenez cinq minutes et que vous cherchez dans vos archives le discourt de la fnsea est mot pour mot celui de la coordination rurale. prix rémunérateurs, régulation, réglementation allégée, tva sociale, etc. décidément il ne fait pas bon avoir raison trop tôt. mais le principal c'est d'y avoir pensé avant !!!

eleveur89

arrêter de taper sur la fnsea c'est la seule qui ose les autres sont inexistants !!!

NJB

Ces chiffres peuvent surprendre mais ce sont seulement 5% des exploitants qui ont achetés un tracteur neuf ou 1 exploitation sur vingt.
Quant aux riches céréaliers avec du blé à 120€ les courbes risquent de s'inverser rapidement!

altitude 1000

C ps compliqué. C le résultat des DFI, réactivées depuis avril 2015. On diminue son revenu de 20 ou 30000€, qui sont ré-investis dans du matériel: on se fait plaisir , ca conforte son égo !!!! MAIs, ce ne sont surement pas les producteurs de lait qui en profitent le plus. C surtout une mesure pour les céréaliers ....de la FNSEA

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires