Les immatriculations de tracteurs neufs en baisse de 2,5 % en septembre

Raphaël Lecocq

Les immatriculations de tracteurs enjambeurs progressent de 66 % en septembre et de 6,7 % depuis le 1er janvier
Bobard

La progression des immatriculations des tracteurs pour vignes, vergers et espaces verts ne compense la baisse de celles des tracteurs standards. Depuis le 1er janvier, les immatriculations de tracteurs neufs reculent de 4,1 %, toutes catégories confondues.

Selon Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement, les immatriculations de tracteurs neufs ont reculé de 2,5 % en septembre, pour s’établir à 2814 unités, toutes catégories confondues. Les tracteurs standards, qui représentent près de 90 % des immatriculations sur la période, ont baissé de 5,5 %. Toutes les catégories de puissance ne sont pas concernées par la baisse, les modèles de 200 ch à 300 ch connaissant une hausse des immatriculations sur la période Les tracteurs spécialisés pour vignes et vergers affichent quant à eux une progression de 7,5 % des immatriculations, dont profitent les tracteurs interligne comme les enjambeurs. Les tracteurs pour espaces verts sont crédités d’une hausse de 13,6 % en septembre.

Les tracteurs standards à la peine

Depuis le 1er janvier, les immatriculations de tracteurs neufs reculent de 4,1 %, toutes catégories confondues. Les tracteurs standards affichent une baisse de 7,4 %, affectant toutes les catégories de puissance, hormis les moins de 49 ch non représentatifs. Les tracteurs pour vignes et vergers enregistrent une hausse des immatriculations de 2,3 %, profitant aux tracteurs interligne et aux enjambeurs. Les tracteurs pour espaces verts enfin sont en hausse de 6,8 % depuis le début de l’année.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires