Les immatriculations de tracteurs neufs en forte hausse en mai

Raphaël Lecocq

Les immatriculations de tracteurs spécialisés se sont envolées de 72,4 % en mai 2016, comparativement à mai 2015
Same

Les immatriculations de tracteurs standards ont progressé de 25,6 % et celles des tracteurs spécialisés de 72,4 %. En incluant les tracteurs pour espaces verts, la hausse des immatriculations s’élève à 25,9 % pour le mois de mai et à 22,1 % depuis le 1er janvier.

Alors que les cours de nombreuses denrées végétales et animales demeurent inexorablement atones et que les caprices météorologiques hypothèquent ici ou là les récoltes de fourrages, de fruits, de légumes et de grains, le marché des tracteurs neufs offre un contraste très détonnant, en égrenant mois après mois des progressions à plus de 20 %. L’explication réside peut-être dans le caractère relatif des immatriculations. En mai 2016, selon Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, 2602 tracteurs neufs ont été immatriculés, dont 1682 tracteurs standards, 438 tracteurs pour vignes et vergers et 467 tracteurs pour espaces verts. Si l’on rapporte les 2135 nouveaux tracteurs agricoles immatriculés en mai aux 300 000 exploitations professionnelles répertoriées en France, on en déduit que 0,71 % des exploitations ont fait l’acquisition d’un tracteur neuf en mai 2016, contre 0,53 % en mai 2015. A ce petit calcul, sur l’ensemble de l’année 2015, 9,7 % des exploitations avaient acheté un tracteur neuf (29312 immatriculations).

Bilan depuis le 1er janvier

Récapitulons. Au mois de mai 2016, les immatriculations de tracteurs neufs ont progressé de 25,9 %, profitant aux tracteurs standards (+ 25,6 %), aux tracteurs spécialisés pour vignes et vergers (+ 72,4 %) et aux tracteurs pour espaces verts (+ 1,9 %). Depuis le 1er janvier, les trois catégories progressent respectivement de 24 %, 37,9 % et 2 %, soit une progression globale de 22,1 %.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier