Les immatriculations de tracteurs neufs mieux orientées

Raphaël Lecocq

Les immatriculations de tracteurs neufs mieux orientées

Après une hausse de 4,1 % en juillet, les immatriculations de tracteurs ont progressé de 16 % en août. Depuis le 1er janvier, le marché accuse une baisse de 18,1 %. Les tracteurs pour vignes et vergers ne sont pas épargnés.

La faiblesse du nombre d’unités concernées et les périodes de référence invitent à la prudence. Le trou d’air que traverse la filière agroéquipement depuis le cataclysme de la moisson 2016 est tel que les statistiques publiées mensuellement par Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, ne peuvent envoyer que des messages neutres sinon positifs. Ce fut le cas en juillet et en août, avec des croissances respectives de 4,1 % et 18,1 % pour les tracteurs agricoles standards. Les tracteurs pour vignes et vergers connaissaient des évolutions de – 6,8 % et + 2 % pour ces mêmes périodes.

Marchés baissiers

Ces éclaircies ne modifient pas la tendance de l’année, fortement baissière. Depuis le 1er janvier, les immatriculations de tracteurs neufs standards sont en recul de 18,1 % tandis que celles des tracteurs spécialisés pour vignes et vergers accusent une baisse de 21,8 % en date du 31 août. Du côté des tracteurs pour espaces verts, le marché enregistre une hausse de 2,4 % depuis le 1er janvier.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires