Les machines à vendanger tractées génèrent un tiers des ventes de Pellenc

Raphaël Lecocq

La 8090 a tout d’une automotrice haut de gamme, le moteur et deux roues en moins
Pellenc

Le constructeur bénéficie du renouveau de sa gamme de machines tractées 8000. La technologie embarquée et équivalente à celles des automotrices mais l’investissement est divisé par deux.

Détenteur de nombreux brevets et de multiples récompenses, le constructeur de Pertuis (84) axe son développement sur l’innovation technologique depuis sa naissance en 1973. Le châssis porteur multifonctions, capable au fil des saisons de prétailler, tailler, relever, palisser, traiter, effeuiller  etc. – sans oublier de vendanger – en est le représentant le plus emblématique, mais non exclusif de la marque. Concentré de technologie, le concept de la multifonctions sert aussi l’économie et le retour sur investissement des viticulteurs, Cuma et entreprises de travaux viticoles. Aussi satisfaisant soit-il, ce concept ne doit pas faire oublier qu’en matière de vendange mécanique, il y a plus économique que l’automotrice, avec la machine à vendanger tractée.

Productivité et qualité équivalentes

Face à des automotrices toujours plus onéreuses et ne pouvant raisonnablement se prêter à une course aux ha, impératifs qualitatifs oblige, la machine à vendanger tractée se pose en alternative. Pellenc, qui en compte trois modèles à son catalogue, mesure les bénéfices de la redéfinition de sa gamme présentée au Sitevi 2009. Deux campagnes plus tard, les machines tractées représentent près d’une vente sur trois, contre une sur cinq il y a quelques années auparavant. Si les marchés espagnols et italiens ont toujours tiré les ventes, certains vignobles français tels que l’Alsace et le Val de Loire commencent à y prendre goût. Il faut dire qu’une tractée coûte grosso modo deux fois moins cher qu’une automotrice, un avantage à peine entamé par le coût du moyen de traction. La productivité de chantier est au moins équivalente, la tractée repoussant les limites d’intervention de l’automotrice (pente, humidité). Et du point du vue technologique, les mêmes process peuvent équiper les deux catégories de machines.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier