Les machines, causes d’accidents moins nombreux mais plus graves

Raphaël Lecocq

En 2011, les machines sont à l’origine de près d’un accident du travail sur cinq
Pellenc

Sur la période 2002-2011, la Msa note une baisse des indices de fréquence des accidents. Mais la durée d’arrêt de travail comme le taux d’incapacité révèlent une augmentation notoire de leur gravité.

En matière de sécurité, il faut toujours être mesuré dans le satisfecit que l’ont peut tirer de statistiques encourageantes. Car derrière les chiffres, les indices et autres pourcentages se trament des faits et réalités dramatiques. L’analyse que livre la Mutualité sociale agricole (Msa) sur les risques liés aux machines agricoles au cours de la période 2002-2011 pointe cette ambivalence. D’un côté, la Msa relève que l’indice de fréquence (nombre d’accidents pour 1000 salariés) baisse dans les quatre secteur analysés : - 47 % dans les exploitations, - 47 % dans les entreprises de travaux agricoles (Eta), - 28 % dans la production forestière et – 24 % dans les espaces verts. Mais la Msa ne se satisfait pas d’enregistrer, en 2011, 25 et 28 accidents pour 1000 salariés dans secteurs de la production forestière et des espaces verts, quand la production agricole et les Eta sont respectivement à 6 et 11. Si les indices de fréquence d’accident sont en baisse pour les non salariés comme pour les salariés, ces derniers restent plus exposés aux risques machines, l’exception du secteur de la production agricole.

Gare aux outils à main coupants motorisés

Moins fréquents, les accidents sont malheureusement plus graves. Selon la Msa, la durée moyenne d’arrêt de travail a augmenté de 12 % depuis 2006, ce qui représente une allonge de 7 jours d’arrêt. Le taux moyen d’incapacité permanente partielle a quant à lui progressé de 18 % depuis 2009. Les tronçonneuses et scies à bois figurent parmi les matériels plus dangereux. Du reste, les matériels portatifs (tronçonneuses, taille-haies, sécateurs…) sont responsables de 26,8 % des accidents avec arrêt de travail chez les salariés, loin devant les équipements de transport ( 13,5 %), les matériels mobiles de récolte, distribution et taille (10,1 %), les tracteurs (9,7 %) et les matériels de travail du sol (6,3 %). La baisse des indices de fréquence d’accidents est, selon la Msa, le résultat d’actions de formation et de sensibilisation associées à l’évolution des machines à et l’intégration de la sécurité de l’utilisateur dès la conception. Autant de leviers qu’il faut continuer d’actionner bien évidemment.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires