Les règles pour transporter le gazole sur les chantiers

Raphaël Lecocq

Réservoir de 450 litres homologué et étiqueté « liquide inflammable » et le numéro ONU « 1202 »
Cuves Bollaert

Les agriculteurs bénéficient d’un régime dérogatoire pour transporter du gazole non routier. Dans la limite de 1000 litres et dans des cuves unitaires ne dépassant pas 450 litres .

A l’approche des moissons et des possibles ravitaillements au champ en carburant, Trame rappelle les règles qui s’appliquent au transport de cette matière classée comme dangereuse. Le transport du gazole en Grand récipient vrac (GRV) est régi par l’ADR, l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route. En-deçà de 1000 litres, l’ADR dispense les professionnels, dont les agriculteurs et leurs employés de plus de 18 ans, de certaines prérogatives telles que la formation du conducteur et la détention de documents de transport spécifiques. Mais à condition d’en respecter d’autres liés au volume des contenants, à leur conformité et à la signalisation.

Volume unitaire de 450 l maxi

Les réservoirs de ravitaillement doivent homologués pour le stockage et le transport du carburant, avec l’obligation pour le fournisseur de délivrer un certificat de conformité. Ces réservoirs peuvent être en acier doux, en acier inoxydable ou encore en polyéthylène haute densité. Ils doivent rester fermés et étanches en conditions normales de transport. Le volume maximal autorisé de 1000 l doit être réparti dans plusieurs réservoirs d’une capacité unitaire de 450 l maximum. Chaque réservoir doit recevoir l’étiquette « liquide inflammable » et le numéro ONU « 1202 » correspondant au gazole non routier. La présence d’un extincteur à poudre ABC d’une capacité minimale de 2 kg est obligatoire. La cabine du chauffeur doit être séparée du coffre par une cloison étanche et la coffre ventilé si celui-ci est fermé. Outre ces prescriptions légales, Trame rappelle la nécessité d’arrimer correctement les réservoirs dans les véhicules assurant leur transport.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier