Les télescopiques Claas plus puissants

Raphaël Lecocq

La transmission hydrostatique Varipower adapte automatiquement et en permanence la vitesse et la force de poussée
Claas

Le constructeur renouvelle sa gamme de chargeurs télescopiques Scorpion, composée de trois modèles à grand châssis et d’autant à petit châssis. Le plus puissant lève 5,5 t à 8,8 m.

Un châssis apte à supporter des charges plus élevées. Un centre de gravité très bas. Un bras reposant à plat sur le châssis garantissant la stabilité et le visibilité. Une force d’arrachement relevée grâce à la nouvelle structure et à la cinématique du système de chargement.  Un amortissement en fin de course du vérin de cavage/bennage, une suspension de flèche, un nouveau système de commande (console, monolevier, sélecteur du mode de direction), une hydraulique load sensing débitant jusqu’à 187 l/mn, de nouvelles motorisations (Deutz 4 cylindres Tier 4i) et transmission Varipower plus puissantes et plus efficientes. Une nouvelle cabine plus spacieuse, ergonomique et panoramique. Claas a presque tout changé sur sa gamme de télescopiques Scorpion, commercialisée pour la première fois en 2005. Le constructeur a conservé son partenaire Kramer, une marque du groupe Wacker Neuson, pour fabriquer ses télescopiques selon son cahier des charges.

De 3 t à 5,5 t et de 6,6 m à 8,8 m

Les Scorpion sont déclinés en 6 appareils. Les 6030 (3 t, 6 m), 7030 (3 t, 7 m) et 7035 (3,5 t, 7 m) héritent d’un petit châssis (angle de braquage de 3750 mm) et d’un moteur de 122 ch (3,6 l) avec catalyseur d’oxydation (Cod). Même moteur pour le 7044 à grand châssis (angle de braquage de 3755 mm) pour des capacités et hauteur de levage respectives de 4,3 t et 7 m . Les 7055 (5,5 t, 7 m) et 9055 (5,5 t, 8,8 m), à grand châssis également, sont animés par un moteur de 156 ch (4,1l) avec catalyseur d’oxydation (Cod) et filtre à particules (Fap).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires