Les traitements phytosanitaires interdits au-delà d’une vitesse du vent de 19 km/h

Raphaël Lecocq

Même parfaitement contrôlée, la pulvérisation est interdite au-delà d’une vitesse du vent de 19 km/h
Caffini

L’interdiction figure dans l’arrêté ministériel du 12 septembre 2006. Le 5 mai dernier, son non respect a provoqué l’intoxication d’une vingtaine d’enfants et d’une enseignante d’une école primaire de Gironde.

Quelle que soit l'évolution des conditions météorologiques durant l'utilisation des produits, des moyens appropriés doivent être mis en oeuvre pour éviter leur entraînement hors de la parcelle ou de la zone traitée. Les produits ne peuvent être utilisés en pulvérisation ou poudrage que si le vent a un degré d'intensité inférieur ou égal à 3 sur l'échelle de Beaufort. Tel le contenu de l’article 2 de l’arrêté ministériel du 12 septembre 2006 relatif à la mise sur le marché et à l’utilisation des produits phytosanitaires visés par l’article L.253-1 du code rural et de la pêche maritime. Ce même arrêté liste d’autres modalités ayant trait notamment aux zones non traitées, aux conditions de remplissage et de rinçage du pulvérisateur et des bidons vides. Le 5 mai dernier, une vingtaine d’enfants et d’une enseignante d’une école primaire de Villeneuve de Blaye (33) ont été passagèrement intoxiqués après l‘épandage de fongicides sur des parcelles de vignes adjacentes à l’école. Les produits utilisés étaient certes autorisés mais l’enquête conduite par les services de la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt d’Aquitaine (DRAAF) a révélé que les conditions de traitement étaient inappropriées, pointant une vitesse du vent excessive.

Vitesse limite : 19 km/h

Quels que soient l’attention et les dispositifs mis en œuvre pour parfaire la qualité d’application, en vigne comme sur toutes les cultures, il est interdit de traiter dès que la vitesse du vent atteint une intensité supérieure à 3 sur l’échelle de Beaufort, soit environ 19 km/h. A noter que cette limitation s’applique également aux semis de maïs réalisés avec un semoir pneumatique, qui doit en prime disposer d’un déflecteur en sortie de turbine pour acheminer les poussières de semences au plus près du sol.

Vent : réalité, perception et possibilités de traitement (Source Bayer)

 

Degré Beaufort Observations Vitesse moyenne du vent (Km/h) Possibilités de traitements phytosanitaires
0 On ne sent pas le vent Moins de 1 Bonnes conditions de traitement (précautions par temps chaud : risque accru de volatilisation des produits)
1 On sent très peu le vent 1 à 5 Bonnes conditions de traitement
2 Les girouettes tournent 6 à 11 Bonnes conditions de traitement
3 Les feuilles et les rameaux sont sans cesse agités 12 à 19 Augmentation du risque de dérive des embruns de pulvérisation, prendre des précautions en particulier avec les herbicides en cas de cultures avoisinantes sensibles, il est recommandé, si on ne peut différer le traitement, d'utiliser des moyens permettant de limiter la dérive
4 à 12 4 : Le vent soulève la poussière, les cheveux sont dérangés 20 et plus Ne pas traiter en pulvérisation ou poudrage

 

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

ecolojon

Pourquoi le tableau explique-t-il qu'en degré 3 il faut prendre des précautions alors que le traitement est interdit par niveau 3....?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires