Les ventes de ramasseuses-presses en légère baisse

Raphaël Lecocq

Claas fabrique l’ensemble de ses presses à Woippy (57) près de Metz
Claas

Les immatriculations de presses ont baissé de 1,7 % en 2015. Les données par marques, disponibles pour la première fois, placent Claas en tête devant John Deere et New Holland.

John Deere dispose d’une usine de presses à Arc-lès-Gray (70)

Depuis le 1er janvier 2013, le Système d’immatriculation à vie (Siv) s’applique aux Remorques agricoles (Rea), aux Semi-remorques agricoles (Srea) et enfin aux Machines et instruments agricoles remorqués (Miar), dès lors qu’elles dépassent un Poids total autorisé en charge (Ptac) de 1,5 t. Ces immatriculations alimentent la base de données Diva (Données d’immatriculation des véhicules agricoles), gérée par Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement. Celle-ci dispose désormais des données d’immatriculations par marques, pour des matériels tels que les presses, les remorques autochargeuses et les bennes.

New Holland place ses Roll-Belt en troisième position en France derrière Claas et John Deere

Deux usines en France

S’agissant des presses, le millésime 2014 fait ressortir Claas en tête du classement, avec une part de marché de 20,7 %, devançant John Deere (18,4 %) et New Holland (16,8 %). Suivent Kuhn (10,5 %), Lely (8,5 %), Krone (7,4 %), Case IH (4 %), McHale (3 ,7 %) etc. En 2015, 2442 presses ont été immatriculées dont 2154 presses à balles rondes et 288 presses à haute densité, des chiffres peu différents de ceux de 2014 (2483 dont 2198 rondes et 285 parallélépipédiques). Dans son rapport économique 2015, Axema livre un aperçu des échanges mondiaux de presses. Ceux-ci sont dominés par les États-Unis, l’Allemagne et la France qui dispose de deux usines sur son sol (Claas et John Deere).

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier