Lovol recrute son premier concessionnaire

Raphaël Lecocq

Le TB504, dernier-né de la gamme Lovol
Lovol

La marque du groupe chinois Foton s’appuie sur Eurotek, basée dans le Tarn, comme distributeur dans la région Occitanie. Le constructeur espère recruter d’autres concessionnaires lors d’une journée d’inauguration le 15 juin prochain.

Les tracteurs Lovol, Arbos, Goldoni ou encore les semoirs de précision MaterMacc : ces quatre marques sont la propriété du groupe chinois Foton, spécialisé dans la construction de camions, de bus et de machines agricoles. Ces dernières années, le constructeur a réalisé plusieurs acquisitions en Italie (dont Goldoni et MaterMacc), sa tête de pont en Europe. En France, il est présent depuis 2004 avec la marque Foton, importée et distribuée par Eurotek, une PME basée à Couffouleux (81). C’est au siège de cette entreprise que Foton va réaliser, les 15 juin pour les pro et le 16 juin pour le grand public, deux journées de présentation de sa marque Lovol. Le constructeur souhaite recruter des importateurs-distributeurs pour couvrir les autres régions françaises, Eurotek ayant la charge de la région Occitanie.

Le « made in China » revu et corrigé

Avec ses quatre marques de tracteurs (Arbos, Foton, Goldoni et Lovol), le groupe balaie une gamme de puissance comprise entre 25 ch et 150 ch, amenée à s’étoffer via la marque Arbos, présentée au dernier Sima, préfigurant son déploiement en France. La marque Lovol compte trois modèles de 25 ch (en attente d’homologation), 40 ch et 50 ch avec le tout nouveau TB504. « Ces petits tracteurs intéressent des publics très différents tels que les collectivités locales, les maraîchers, les centres équestres ou encore les apiculteurs », explique Catherine Robert, gérante d’Eurotek. « Il faut aussi compter avec les « hobby farmer », ces particuliers propriétaires de quelques ha de terre, à la recherche d’un petit tracteur simple, pas cher et plus polyvalent qu’un micro-tracteur. Lovol répond parfaitement à cette demande avec en prime de nombreux outils associés pour fraiser, broyer, tondre etc. Le temps où les tracteurs chinois étaient stigmatisés pour leurs défauts de fiabilité ou de service après-vente est révolu. C’est ce qui explique notre fidélité à Foton depuis 13 ans, une marque que nous avons contribué, à notre modeste niveau, à faire progresser via de nombreux allers-retours en Chine ».

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier