Mécasol : La mécanisation peut-elle remplacer la molécule ? »

Raphaël Lecocq

Les organisateurs de Mécasol, qui se tient le 16 septembre prochain à Xeuilley (54) placent la journée sous le signe des techniques complémentaires ou alternatives aux spécialités agrochimiques.

« La mécanisation peut-elle remplacer la molécule ? » : tel est le thème de Mécasol organisé par la Fédération de proximité des Cuma Moselle-Meurthe. Bonne question, à l'heure où l'étau se resserre sur l'emploi des herbicides, de façon contrainte (Ecophyto 2018) ou forcée (résistances). Pour les éléments de réponse, il faudra se rendre à Xeuilley (54), le 16 septembre prochain, où ateliers techniques et démonstrations rythmeront la journée, avec un inventaire technique, économique et environnemental des différents modes d'implantation des cultures.

40 ha d'argilo-calcaire

En filigrane seront abordées les questions de destruction des couverts végétaux, de tassement, d'analyses de sols, d'outils d'aide à la décision. Une parcelle de 40 ha constituera le terrain de jeu des charrues, déchaumeurs, outils de préparation et autres semoirs. Lesquels interviendront sur les chaumes d'un blé implanté en semis direct. Le sol est de type argilo-calcaire, avec présence de cailloux broyés. Le rendez-vous est fixé à 9 heures sur l'exploitation de M. Eric Peultier. Renseignements : 03 87 66 12 38.

Mécasol investira une parcelle de 40 ha à environ 30 km au Sud-Ouest de Nancy (Doc FNCuma)

Mécasol investira une parcelle de 40 ha à environ 30 km au Sud-Ouest de Nancy (Doc FNCuma)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier