Métiers de l'agro-équipement : L'Aprodema plaide sa cause au ministère

Raphaël Lecocq

Un mois après son retentissant « show des métiers » au Salon de l'agriculture, une délégation de l'Aprodema a rendez-vous avec le ministre de l'Agriculture. Objectif de la rencontre : présenter des propositions pour combler le déficit de recrutements.

La rencontre est fixée au 2 avril. Conformément aux engagements qu'il avait pris lors de son passage sur le stand de l'Aprodema, au Salon de l'agriculture, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche Michel Barnier recevra une délégation de la filière agro-équipement, Axema, dont fait partie l'Aprodema (Association professionnelle de développement de l'enseignement du machinisme agricole et des agro-équipements). La profession veut lui soumettre une série de propositions afin de combler le déficit entre les offres d'emploi de la filière et les candidats aux métiers de l'agro-équipement. La profession a chiffré à 5000 emplois ses besoins à court et moyen terme. Une situation qui réclame attention et anticipation.

Succès public et médiatique

L'Aprodema a fait sensation au dernier salon de l'agriculture, en présentant, sur 300 m2, une panoplie des métiers de l'agro-équipements. 18 jeunes en cours de formation bac pro ou BTS étaient à l'oeuvre sur des machines mises à disposition par différents constructeurs. Le public s'est présenté en masse sur le stand tout au long de la semaine, emboîtant le pas au Président de la république et à plusieurs ministres. De nombreux médias se sont également fait le relais de l'opération. Si le succès fut indéniable, il faudra encore de longs mois pour en mesurer l'impact en terme d'embauche et d'orientation des jeunes.

L'Aprodema a profité du Salon pour sensibiliser le grand public aux débouchés offerts par l'agro-équipement (Doc Aprodema)

L'Aprodema a profité du Salon pour sensibiliser le grand public aux débouchés offerts par l'agro-équipement (Doc Aprodema)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier