Moins de quatre défauts par pulvérisateur contrôlé

Raphaël Lecocq

L’imprécision du manomètre arrive en tête des défauts, avec 30 % des contrôles, devant les fuites (27 %) et la déformation verticale de la rampe (25 %)

C’est la moyenne établie par le Gip Pulvés dans le cadre du contrôle obligatoire des pulvérisateurs. L’imprécision du manomètre devance les fuites et les déformations de rampes.

Cinq ans après son instauration, le Gip Pulvés dresse le bilan du premier cycle de contrôle obligatoire des pulvérisateurs. 111 000 appareils ont subi un contrôle complet dans la centaine de centres d’inspection. Résultat : 3,83 défauts ont été enregistrés en moyenne sur chaque pulvérisateur. Sachant que le protocole d’inspection recense un peu moins de 200 défauts différents, le nombre de défaut constatés peut paraître relatif… tout en justifiant la mise en place du dispositif. L’imprécision du manomètre arrive en tête des défauts, avec 30 % des contrôles, devant les fuites (27 %) et la déformation verticale de la rampe (25 %). Suivent la lisibilité de la jauge, la déformation horizontale de la rampe, l’absence ou le mauvais réglage des retours compensatoires etc.

 

Taux de contre-visite entre 22 et 23 %

Le Gip Pulvés fait état par ailleurs de problèmes de corrosion, relevés sur les pièces de structure (15 % des défauts) et sur les rampes (9 %), témoignant d’un vieillissement d’une partie du parc d’appareils. Si certains défauts constatés peuvent être corrigés le jour de l’inspection, d’autres nécessitent une intervention plus lourde et par voie de conséquence une contre-visite. Au cours des trois dernières années, le taux de contre-visite s’est stabilisé autour de 22-23 %, les appareils à rampe étant moins concernés (22 %) que les appareils pour arbres et arbustes (25 %). En 2014, en plus de retardataires, sont appelés à se présenter au contrôle obligatoire les propriétaires d’un pulvérisateur présenté en 2009. Le Gip Pulvés précise que tous les cantons sont potentiellement couverts par un centre d’inspection.

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

moi meme

si les pulves aser recent on des problemes sur les rampes il sont dus a la mauvaise conceptions un peut legere des fabricants

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires