Moissonneuses-batteuses : Claas refond sa gamme Lexion

Raphaël Lecocq

La série 600 compte six modèles à secoueurs, la série 700 quatre modèles à séparateurs longitudinaux. Entre autres évolutions, les nouvelles Lexion inaugurent le système électronique Cemos, présenté à Agritechnica.

Nouveau design, nouvelle cabine (issue du tracteur Xerion et de l'ensileuse Jaguar), nouvelle poignée multi-fonctions Easy, introduction du système électronique d'optimisation des réglages Cemos présenté à Agritechnica, système hydraulique plus performant, pneumatiques spécifiques développés avec Michelin, nouvelle génération de chenilles Terra Trac, sources d'éclairage portées à 10 : il n'y a guère que le nom – Lexion – que Claas n'a pas changé sur la nouvelle génération de moissonneuses-batteuses, la troisième du nom depuis leur première sortie en 1996.

Les 600 conventionnelles, les 700 hybrides

Du point de vue de la terminologie, Claas range dans le série 600 les machines conventionnelles à secoueurs (5 ou 6 selon les modèles) et dans la série 700 les machines hybrides à séparateurs rotatifs Roto Plus. Les deux séries sont dotées en amont du système de battage APS. Trois modèles Montana adaptés aux zones de forte pente sont par ailleurs proposés (2 en version 600, 1 en version 700). Claas accompagne la sortie de ces nouvelles Lexion de toute une batterie de nouvelles barres de coupe. En 2009, le constructeur avait présenté deux nouvelles Tucano (470 et 480), deux machines hybrides mais dotées d'un seul séparateur rotatif longitudinal de grand diamètre, contre deux pour les Lexion série 700.

La série 700 compte 4 références avec en prime trois variantes à chenille et une variante pour les pentes et dévers (Doc Claas)

La série 700 compte 4 références avec en prime trois variantes à chenille et une variante pour les pentes et dévers (Doc Claas)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier