Moissonneuses-batteuses : La récupération des menues pailles en débat

Raphaël Lecocq

L'unique promoteur de la récupération des menues pailles, le constructeur Thiérart, organise une réunion d'information sur les vertus de cette technique encore inédite. Rendez-vous le 3 août à Marbeville (52).

C'est en 2007 que Thiérart a mis au point un récupérateur de menues pailles se fixant à l'arrière d'une moissonneuse-batteuse. L'objectif était double : extraire davantage de paille des parcelles (un blé à 80 q/ha génère 4,2 t/ha de paille dont 2,3 t/ha de menues pailles) et exfiltrer les graines d'adventices qui se logent dans la menue paille, réduisant d'autant les repousses. Des études réalisées par AgroParisTech, dans le cadre du projet « Grignon énergie positive », ont du reste mis en évidence une diminution de 97 % des repousses après récolte.

Nouvel équipement

Le pari du constructeur n'est pas encore gagné. Encore largement inédite, la technique est promue par un seul et unique constructeur, engendre un investissement de départ non négligeable (environ 30 000 euros) et bouscule quelque peu l'ordonnancement bien établi de la moisson conventionnelle. Thiérart remettra son ouvrage sur le métier lors d'une réunion d'information. Au programme : intérêts et limites agronomiques, techniques de récolte et de conservation, débouchés et valorisation. Le constructeur en profitera pour présenter la dernière évolution de son récupérateur. La Chambre d'agriculture et la FDCuma de Haute-Marne, ainsi que le groupe Champagne Céréales, sont associés à la réunion d'information, qui se tient à Marbeville (52) le 3 août, de 9h30 à 13h. Renseignements : 03 24 38 92 40.

Les menues pailles ont un débouché en tant que co-produit ou litière. Elles peuvent aussi alimenter la filière des biocombustibles et des biomatériaux (Doc Thiérart)

Les menues pailles ont un débouché en tant que co-produit ou litière. Elles peuvent aussi alimenter la filière des biocombustibles et des biomatériaux (Doc Thiérart)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires