Moissonneuses-batteuses : Laverda remonte les pentes

Raphaël Lecocq

Le constructeur présente avec la série M LC Advanced un procédé inédit de mise à niveau. Propriété d'Agco depuis novembre 2010, Laverda et son site de production de Breganze en Italie montent en puissance.

Le système de mise à niveau automatique repose sur une articulation entre le châssis et les réducteurs terminaux des roues motrices au moyen de deux vérins. Il permet de corriger un écart de niveau transversal de 20 % entre les deux roues au moyen d'une commande électro-hydraulique automatisée, s'ajoutant à deux autres modes de correction d'assiette. Le dispositif recèle un autre avantage, non plus au travail mais au transport, en ramenant le gabarit de la machine en dessous des 3,50 m, voire 3,30 m selon la monte de pneumatiques. Cette innovation avait valu au constructeur le Trophée de l'innovation d'Innov-Agri 2010, dans la catégorie des matériels motorisés. La nouvelle série M LC Advanced se compose de trois modèles dont un à quatre roues motrices (5 ou 6 secoueurs de 275-360 ch et 4,80-7,60 m de largeur de coupe).

5 gammes de machines conventionnelles

Le constructeur italien compte désormais cinq gammes de moissonneuses-batteuses : la série Rev (3 modèles en 5 ou 6 secoueurs de 225-245 ch et 4,20-6,60 m de largeur de coupe), la série LCS en version standard ou Levelling System (2X2 modèles en 5 ou 6 secoueurs de 245-275 ch et 4,80-7,60 m de coupe), la série M Special Power (7 modèles en 5 ou 6 secoueurs de 275-360 ch et 4,80-7,60 m de largeur de coupe en version standard, nivellement automatique et riz) et enfin la série Al à nivellement automatique (2 modèles à 5 secoueurs de 243 ch et 4,80-6,00 m de coupe). Depuis novembre 2010, Laverda est la propriété du groupe américain Agco. La groupe a fait du site de production de Breganze en Italie son centre d'excellence européen de moissonneuses-batteuses, développées sous les marques Challenger, Fendt, Massey-Ferguson et Laverda.

L'articulation de l'essieu produit des avantages au travail avec la correction de dévers et au transport avec la réduction de voie (Doc Laverda)

L'articulation de l'essieu produit des avantages au travail avec la correction de dévers et au transport avec la réduction de voie (Doc Laverda)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier