Net rebond des immatriculations de tracteurs neufs en novembre

Raphaël Lecocq

Les immatriculations de tracteurs standards ont bondi de 19,8 % en novembre

Les immatriculations de tracteurs standards ont bondi de 19,8 % et celles des tracteurs spécialisés de 30,2 %. Depuis le 1er janvier, la baisse des immatriculations de tracteurs neufs est ramenée à –2,7 %, toutes catégories confondues.

Le marché européen en voie de stabilisation

Selon le Comité européen des constructeurs de machines agricoles (Cema), le marché de l’agroéquipement au plan européen devrait se stabiliser en 2016, après une baisse moyenne de 10 % prévue en 2015. Le Cema anticipe une baisse de marché de 11 % en 2015 pour la France, de 10 % pour l’Allemagne, de 15 % pour le Royaume-Uni et de 4 % pour l’Italie contre une hausse de 6 % pour l’Espagne. En 2016, la demande devrait se stabiliser au Royaume-Uni et en Italie, alors qu’elle devrait légèrement baisser en France et en Allemagne. L’Espagne pourrait être une exception positive, avec une légère hausse prévue en 2016.

Les mois de novembre se suivent et ne se ressemblent pas. En novembre 2014, les immatriculations de tracteurs standards refluaient de 30 % et celles des tracteurs pour vignes et vergers de 12 %. Inversion de tendance en novembre 2015 avec un net rebond des immatriculations de ces deux catégories de tracteurs, en hausse respective de 19,5 % et de 30,2 %,selon Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement. En baisse de 11 % sur le mois de novembre, les tracteurs pour espaces verts ne sont pas concernés par cette embellie.

Vers l’équilibre

Depuis le 1er janvier, les immatriculations de tracteurs neufs standards affichent une baisse de 5,1 % contre une hausse de 3,6 % pour les tracteurs spécialisés et de 4,1 % pour les tracteurs pour espaces verts. Toutes catégories confondues, le nombre d’immatriculations affriche une baisse de 2,7 % sur les onze premiers mois de l’année 2015. En nombre d’unités, les immatriculations de tracteurs neufs pour l’année 2015 pourraient donc se rapprocher des valeurs enregistrées en 2014. Pour mémoire, avec 33126 tracteurs neufs, les immatriculations de tracteurs avaient baissé de 22,5 % en 2014.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier