New Farmer, le club des utilisateurs de l’Easydrill

Raphaël Lecocq

Le semis direct sous couvert, une technique de rupture qui exige de la pédagogie et du temps
Sky Agriculture

Sky Agriculture perpétue la notion de club d’agriculteurs autour de sa technique de semis direct sous couvert végétal. 12 journées de formation sont programmées ce printemps dont 2 à la « ferme-siège » les 22 et 23 juin à Blain (44).

Les rendez-vous de Sky Agriculture et du club New Farmer

- 19 avril : Alpes de Haute-Provence (04)

- 21 avril : Gers (32)

- 17 mai : Côte d’Or

- 18 mai : Haute-Marne (52)

- 19 mai : Meuse

- 31 mai : Pas-de-Calais

- 1er juin Seine-Maritime (76)

- 7 juin : Loir-et-Cher (41)

- 8 juin : Aube (10)

- 9 juin : Yonne (89)

- 22-23 juin à Blain (44) : deux journées de conférences en présence de Nicolas Courtois (Agri Genève), Bruno Parmentier (Agriculture écologiquement intensive), Jérôme Labreuche (Arvalis), Frédéric Thomas (magazine TCS), David Guy et Christophe de Carville de Sky Agriculture

« On ne sème du blé que 50 fois au maximum dans sa vie, ce qui signifie que les occasions d’expérimenter de nouvelles pratiques sont limitées », explique David Guy, directeur-agriculteur de Sky Agriculture. « Quand vous reprenez l’exploitation familiale, une certaine pression s’exerce sur les épaules des jeunes agriculteurs, ce qui peut refréner les envies de changement, d’autant que le métier s’exerce en grande partie de façon solitaire. Dans ces conditions, lorsque vous proposez un appareil de « rupture » agronomique comme l’Easydrill, conçu pour semer directement dans des couverts végétaux vivants, il est tout à fait légitime de ressentir le besoin d’être accompagné et rassuré et c’est précisément le rôle d’un club comme New Farmer. Curieux et partageurs, les agriculteurs sont très demandeurs de journées d’échanges et de formation. Pour nous constructeur, au-delà des enjeux commerciaux, ce contact direct et sans filtre avec les utilisateurs est à la fois précieux et responsabilisant ».

Transition vers le semis direct

Chez Sky Agriculture, l’entité semis direct de Sulky, la notion de club d’agriculteurs utilisateurs est aussi vieille que l’Easydrill. Ou plus exactement de « l’ancêtre » l’Unidrill, mis au point il y a maintenant 40 ans. Si, à l’aube du XXIème siècle, le semis direct demeure marginal dans le paysage agricole, ses arguments agronomiques sont d’une acuité criante puisque le semis cous couvert résonne (et raisonne) sobriété énergétique, auto-fertilité, stockage de carbone, gestion qualitative et quantitative de la ressource en eau, gestion du parasitisme… A une condition : être formé et initié. D’où le club New Farmer, qui n’a pas vocation à demeurer fermé, et que Sky Agriculture réunira à 10 reprises ce printemps (voir encadré). Les 10 journées de formation se concluront par deux journées de conférence les 22 et 23 juin au siège de Sky Agriculture à Blain (44), au cours desquelles plusieurs experts expliciteront les enjeux de cette agriculture dite de conservation reposant sur le triptyque couverture des sols, réduction du travail du sol et rotations longues.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires