Normes anti-pollution moteurs : CNH paré pour les normes anti-pollution Tier 4A

Raphaël Lecocq

Le groupe se prépare aux deux prochaines échéances régissant les normes d'émissions polluantes. Case IH et New Holland mettent en oeuvre deux technologies différentes en fonction de la puissance concernée.

Les moteurs diésels équipant les automoteurs agricoles actuels répondent aux normes anti-pollution dites Tier 3. Elles s'imposent à tous les automoteurs agricoles commercialisés depuis 2006. Le processus de réduction des émissions de gaz polluants et de particules a démarré en 1990. Il concerne l'Amérique du Nord, le japon et l'Europe et procède par paliers. Le prochain palier est programmé pour le 1er janvier 2011. A cette date, les moteurs développant plus de 130 kW (soit 177 ch) devront répondre à la norme Tier 4A. Il s'agit d'un palier très important puisqu'il impose une réduction de 90 % des émissions de particules et de 50 % des gaz polluants, dont les oxydes d'azote (Nox). Le 1er janvier 2012, les mêmes contraintes s'imposeront aux moteurs de 75 à 130 kW (soit 102 à 117 ch). Le dernier palier est programmé pour 2016 (Tier 4B).

Enjeux technologiques et financiers

Les contraintes de réduction des émissions sont particulièrement lourdes et mobilisent de la part des motoristes de gros moyens en recherche et développement. Il s'agit de greffer de nouveaux périphériques sur les moteurs, aptes à retraiter toujours davantage les gaz et particules avant leur rejet dans l'atmosphère. Plusieurs technologies ont été développées. Le groupe CNH (Case IH, New Holland) mettra en oeuvre le procédé catalytique avec injection d'urée (SCR) sur les moteurs de plus de 100 ch et la re-circulation des gaz d'échappement refroidis (CEGR) sur les moteurs de moins de 100 ch.

Les normes anti-pollution se traduisent par l'adjonction de nouveaux périphériques sur les moteurs, ayant pour effet de gonfler les capots... et fort probablement les tarifs (Doc Case IH)

Les normes anti-pollution se traduisent par l'adjonction de nouveaux périphériques sur les moteurs, ayant pour effet de gonfler les capots... et fort probablement les tarifs (Doc Case IH)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier