Nouveau drone et nouvelle offre pour Airinov

Raphaël Lecocq

Le drone eBee SQ
Airinov

Doté d’une autonomie d’une heure, l’eBee SQ embarque le capteur agronomique Sequoia. Pour amplifier le développement des applications, Airinov lance par ailleurs une offre commerciale sans investissement de départ.

C’est dans le cadre de l’UAV Show de Bordeaux (12-13 octobre) que senseFly (filiale du groupe Parrot tout comme Airinov) a présenté sa nouvelle aile volante eBee : l’eBee SQ. Doté d’un logiciel de planification de vol simplifié pour son application agricole (eMotion Ag), l’eBee SQ voit son autonomie portée à 1 heure, assurant une couverture de 3 ha/mn. La dénomination SQ n’est pas sans rapport avec le capteur agronomique Sequoia pour lequel la nouvelle aile volante a été spécialement conçue. Le capteur Sequoia se compose de deux modules. Le premier intègre un capteur de quatre bandes spectrales invisibles ainsi qu’un caméra RGB et un module GPS. Le second boitier est constitué d’un capteur d’ensoleillement permettant de calibrer le capteur multispectral tout en offrant une capacité de stockage supplémentaire grâce à un slot carte SD. Le tout sert de nombreuses pratiques agronomiques suivantes telles que : identifier les zones d’un champ qui requièrent une attention particulière, affiner la fertilisation en détectant les carences en substances nutritives, optimiser la diffusion de pesticides et détecter les stress biotiques causés par des organismes vivants, contrôler l’irrigation des cultures pur identifier les parcelles menacées de stress hydrique ou encore estimer le rendement via la traitement et l’exploitation d’indices agronomiques.

Un drone financé à l’usage

Pour amplifier le développement des applications, Airinov lance par ailleurs une offre commerciale sans investissement de départ. En contrepartie, les acquéreurs doivent s’engager à réaliser 3000 ha de prestations avec Airinov pendant trois ans, terme au bout duquel le drone et son capteur leur sont acquis. Cette offre cible l’ensemble des opérateurs que sont les distributeurs agricoles (coops et négoces), les organisations agricoles (Chambres…), les Cuma, entrepreneurs de travaux et autres entrepreneurs individuels.

Sur le même sujet : Romain Faroux, des drones et du "bon sens paysan"

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires