Pneumatiques : Le tassement malgré tout

Raphaël Lecocq

En dépit d'équipements pneumatiques toujours plus performants, le tassement des sols fait peser une menace sur les potentialités agronomiques des sols. La vigilance s'impose.

Avec l'érosion, le tassement est une des principales menaces qui altère les sols au plan physique. Le sujet est jugé suffisamment préoccupant pour que l'Union européenne s'en empare, en établissant une stratégie de préservation de la qualité des sols. Laquelle devrait déboucher à terme sur la rédaction d'une directive-cadre. La première étape consiste à établir une cartographie des sols. En France, plusieurs organismes de recherche sont sur les rangs. Le premier de leurs chantiers consiste à mettre au point une méthode de mesure du tassement qui soit beaucoup plus légère que l'examen du profil cultural. Une méthode reposant sur la conductivité électrique tient la corde.

10 % de marge brute bien tassée

La cartographie pourrait bien mettre le doigt sur un phénomène largement répandu. D'un point de vue économique, les simulations des chercheurs font état d'un manque à gagner d'environ 10 % de marge brute. Si les situations de tassement superficiel, jusqu'à 20 cm, sont récupérables par la mis en oeuvre de certaines pratiques culturales, la restauration de situations tassées dans des horizons de 25-30 cm est beaucoup plus problématique. Dans ces cas là, seul le temps et la nature peuvent corriger la situation. Mais l'échelle de temps se mesure en dizaines d'années.

La meilleure des montes pneumatiques ne constitue pas un gage absolu vis à vis du tassement (Doc Claas)

La meilleure des montes pneumatiques ne constitue pas un gage absolu vis à vis du tassement (Doc Claas)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier