Podia réceptionne ses premiers tracteurs Belarus

Raphaël Lecocq

La plage de puissance des tracteurs Belarus est comprise entre 12 ch et 350 ch
Podai Belarus

Créé en décembre 2012, Podia est le distributeur exclusif des tracteurs biélorusses en France. Un contrat qui inclue désormais la distribution d’outils tels que des préparateurs de sol, des semoirs, des tonnes…

Absente depuis les années 1970 dans l’Hexagone, la marque Belarus est réapparue à l’occasion du Sima 2013. Créée quelques mois plus tôt, la société Podia, basée à Paris (75) en assure l’exclusivité de la distribution en France, en Belgique et au Luxembourg ainsi que dans plusieurs pays d’Afrique et d’Amérique latine. Le distributeur a reçu de Biélorussie les trois premiers exemplaires de tracteurs destinés au marché français, trois petits modèles à cabine et d’une puissance de 36 ch. La plage de puissance des tracteurs Belarus est comprise entre 12 ch et 350 ch. Les tracteurs Belarus sont fabriqués par l’entreprise biélorusse Minsk Tractor Works qui possède onze usines à travers le monde.

Technologie utile

La conception technologique des tracteurs Belarus rudimentaire leur permet d’être moins chers que les occasions récentes de leurs homologues concurrents. Garantis deux ans à concurrence de 2000 heures, leur commercialisation est assurée par des agents commerciaux indépendants et non par des concessionnaires. Le service après-vente est confié à un réseau de partenaires tel AD Poids Lourds. Le distributeur Podia vient d’annoncer qu’il assurait désormais la distribution d’une gamme de matériels fabriqués par la même entreprise. Il s’agit d’outils du travail du sol, de semoirs, de faucheuses, de chargeurs de tonnes à lisier. Podia inaugurera un showroom le 24 septembre prochain à Barberey Saint-Sulpice près de Troyes (10). Les tracteurs Belarus seront exposés au Space ainsi qu’au Sommet de l’élevage.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires