Pré-série en vue pour le monograine Azurit de Lemken

Raphaël Lecocq

L’Azurit implantera ses premiers ha de maïs en 2016
Lemken

Le constructeur fait son entrée dans le semis de précision avec un appareil doué pour semer en quinconce et jusqu’à 15 km/h.

Le Twin-Row, l’autre tendance du monograine

Avec le semis rapide, le Twin-Row ou semis en quinconce, est une autre tendance du semis de précision, portée par plusieurs constructeurs (Great Plains, Monosem, Herriau…). Venue des Etats-Unis, la technique consiste à semer en quinconce deux rangs de maïs séparés de 20 cm et de réserver 60 cm entre chaque double rang. Objectif : modifier l’architecture du peuplement pour accroître la densité de semis et viser un rendement supérieur. D’après les essais menés par Arvalis Institut du végétal, le Twin-row n’a pas d’impact significatif sur le rendement mais l’institut n’exclut pas que des variétés puissent offrir une réponse positive. L’augmentation de la densité peut permettre de limiter la concurrence des adventices mais gêner aux entournures le passage d’une bineuse, voire le cueilleur à la récolte. 

La répartition des semences de l’Azurit

Faire son entrée sur le marché de précision avec une technique, le semis en quinconce, loin d’être installée dans les pratiques et dans les esprits, est plutôt osé. C’est pourtant le choix opéré par les ingénieurs de Lemken avec l’Azurit. Le semoir avait été présenté à l’Agritechnica 2013 et les premiers appareils de pré-série entreront en action en 2016. La répartition des graines en quinconce sur deux rangs ménage un espace de 12,5 cm, compatible avec les cueilleurs. Selon Lemken, chaque plante dispose ainsi de plus de 70 % d'espace supplémentaire, de sorte qu'elle est mieux alimentée en eau et en nutriments. Les éléments semeurs de l'Azurit permettent de réduire l’espace entre rangs à 37,5 cm.

Elément DeltaRow à deux disques d’enterrage

Chaque élément semeur est alimenté en graines depuis la trémie centrale par un dispositif "seed on demand". Deux disques perforés synchronisés sélectionnent alternativement les graines pour l’un puis l’autre des doubles disques d’enterrage d'un élément DeltaRow. Grâce à l'utilisation de deux disques percés synchronisés, chaque disque ne doit séparer qu'une graine sur deux, ce qui permet de limiter le diamètre et donc la vitesse périphérique des disques. Le délai de transition du processus de séparation est suffisamment long pour améliorer la qualité du semis en termes de distribution longitudinale et disposition en quinconce. Chaque rang d’un élément de semis DeltaRow peut être débrayé individuellement pour le jalonnage. Il est alors possible d'ajuster à la demande l’espacement entre graines afin de maintenir un nombre constant de plantes à l'hectare. Des largeurs de trace de roue jusqu'à 87,5 cm sont possibles.

L’engrais est localisé au centre des deux rangs, 5 cm sous le niveau des semences

Jusqu’à 15 km/h

L’élément semeur est précédé d’un chasse-débris étoilé éliminant les résidus de récolte et les pierres. Un coutre fertiliseur dépose l’engrais au centre des deux rangs rapprochés, au fond d’un sillon refermé par le passage du rouleau plombeur Trapèze dont les anneaux trapézoïdaux réalisent en même temps le pré-rappuyage des lignes de semis. L’Azurit est apte à semer à une vitesse pouvant atteindre 15 km/h.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier