Pulvérisation : Des tronçons pilotés par GPS

Michel Portier

Le pilotage automatique des tronçons de rampe en fonction du positionnement GPS participe à une application précise des intrants et limite leur gaspillage.

La progression du prix des intrants (phytos et azote liquide), ainsi que les nouvelles exigences
environnementales, justifient une parfaite maîtrise de la pulvérisation. Or, même avec l'aide
d'un système de guidage, il est très difficile de gérer les fourrières, les pointes ou encore les
obstacles avec des rampes qui atteignent parfois plus de 40 mètres.

La gestion automatique de la coupure des tronçons de rampe libère d'une lourde tâche lors des journées de traitement. (Evrard)

La gestion automatique de la coupure des tronçons de rampe libère d'une lourde tâche lors des journées de traitement. (Evrard)

Gestion automatique

Afin d'éviter les recouvrements ou les manques dans ces zones stratégiques, plusieurs cons-
tructeurs ont développé des dispositifs de gestion automatique de l'ouverture et de la fermeture
de tronçons basés sur le positionnement GPS. Ce dernier, obtenu par une antenne GPS, est
transmis à un boîtier de contrôle et d'affichage qui lui-même est relié au boîtier de régulation du
pulvérisateur.

Dans une parcelle en pointe, les tronçons du pulvérisateur se coupent au fur et à mesure de l'avancée du tracteur.

Dans une parcelle en pointe, les tronçons du pulvérisateur se coupent au fur et à mesure de l'avancée du tracteur.

 

En circulation continue

Dans le cas du système John Deere, le dispositif est directement intégré dans le terminal
de contrôle de l'appareil. À noter que la plupart des systèmes sont en mesure de récupérer
le signal GPS d'une antenne déjà utilisée pour une barre de guidage.
Concernant l'équipement du pulvérisateur, il est préférable d'opter pour un modèle équipé
d'une circulation continue qui offre une plus grande réactivité à l'ouverture et la fermeture de
la pulvérisation.
Dans le fonctionnement, le système enregistre les zones traitées au fur et à mesure de
l'évolution du pulvérisateur dans la parcelle. Il active ensuite automatiquement la fermeture
et l'ouverture des tronçons en fonction de la configuration de la parcelle et de la trajectoire
de la rampe. Sachant que l'information GPS n'est pas captée au niveau de la rampe, un
paramétrage est nécessaire pour tenir compte du décalage.



Gains de 3 à 5 % d'intrants

Suivant les modèles, l'utilisateur peut même choisir son taux de recouvrement pour définir si
la coupure du tronçon intervient en début ou en fin de recroisement du tronçon (triangle de
recroisement ou de manque). La précision d'intervention permet à certains constructeurs
d'avancer des gains de 3 à 5 % d'intrants. Autre intérêt, l'absence de surdosage en
fourrière limite la verse des cultures, favorisant le rendement.
Dernier point non négligeable, le confort de travail progresse nettement pour l'utilisateur qui
n'a plus à se soucier de ses tronçons de rampe. Il peut se concentrer sur sa conduite et
intervenir en conditions limites de visibilité.


Certains boîtiers permettent la visualisation des passages traités et des coupures de tronçons. (John Deere)

Certains boîtiers permettent la visualisation des passages traités et des coupures de tronçons. (John Deere)

 

Six dispositifs présents sur le marché

. Amazone GPS-Switch sur les modèles UX.
. John Deere Greenstar Sprayer Pro sur les modèles 700i et 800i.
. Hardi-Evrard ASC 200 sur les modèles Navigator, Commander, Alpha et Meteor.
. SatPlan Autopulvé compatible avec les marques de pulvérisateur dont le boîtier est
compatible.
. TeeJet BoomPilot compatible avec les marques de pulvérisateur dont le boîtier est
compatible.
. Tecnoma Novatop sur les modèles Laser, Tecnis et Fortis.

Source Réussir Bovins Viande Octobre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier