Pulvérisation : L'Agence de l'eau RMC subventionne les aires de lavage et de traitement

Raphaël Lecocq

L'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse finance 50 % de l'investissement dans une aire de lavage de pulvérisateur, à usage individuel ou collectif. D'autres financements peuvent compléter le dispositif.

L'arrêté du 12 septembre 2006 réglemente l'utilisation des produits phytosanitaires, du remplissage de la cuve jusqu'au traitement des effluents. Il fait obligation d'aménager une aire de lavage spécifique disposant d'une surface dure et étanche avec système de récupération des eaux d'écoulement, dès lors que le lavage du pulvérisateur s'opère sur l'exploitation. Une étude réalisée par l'Institut français de la vigne et du vin a chiffré entre 7000 et 11000 euros le montant de l'investissement induit par une telle obligation.

50 à 80 % de subventions

L'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse incite les agriculteurs à se mettre en conformité avec l'arrêté, en finançant 50 % de l'investissement nécessaire aux études et à la réalisation d'un projet de station phytosanitaire. Des subventions émanant du Feader (Fonds européen agricole de développement rural) permettent de porter le taux à 60 %, voire 75 % sur les territoires identifiés comme prioritaires par les Directions départementales des territoires (DDT). Dans le cadre d'un projet collectif, le taux maximal du soutien financier atteint 80 %. Sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse, l'Agence de l'eau a relevé en 2008 au moins une contamination par une matière active de pesticide sur 92 % des points de suivi en eaux superficielles et 82 % en eaux souterraines.

Station phytosanitaire : une solution sûre, durable et conforme à l'arrêté du 12 septembre 2006 (Crédit photo Claire Nivon)

Station phytosanitaire : une solution sûre, durable et conforme à l'arrêté du 12 septembre 2006 (Crédit photo Claire Nivon)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier