Quad - Marché 2008 : Le quad utilitaire résiste à la baisse des ventes

Raphaël Lecocq

Les quads continuent de séduire les agriculteurs. Les fonctionnalités et l'éventail des accessoires en font un parfait petit automoteur.

Cela devait finir par se produire et il aura fallu attendre 2008 pour le voir : le marché du quad a régressé. Une baisse de 10 % par rapport à 2007, année record qui avait vu plus de 50 000 quads rejoindre la nature, toutes catégories confondues. Le quad utilitaire, par opposition au quad sportif ou de loisirs, tire son épingle du jeu. « Le taux d'équipement des agriculteurs est très important dans une région comme la nôtre, déclare Bernard Sarran, concessionnaire Yamaha et fabricant d'accessoires à Beton-Bazoches (77). C'est par conséquent le marché de renouvellement qui dynamise les ventes. Il génère un marché de l'occasion qui permet à de nouveaux clients de découvrir les intérêts du quad, à moindre coût ».

Le plus petit des automoteurs

Le succès du quad en agriculture s'explique par sa capacité à s'affranchir des conditions difficiles, humidité des sols en tête. Le tracteur le mieux chaussé restera sous le hangar quand le quad pourra épandre l'anti-limaces ou appliquer l'herbicide, avec des performances de chantier très intéressantes. La gamme d'accessoires constitue l'autre point fort de l'automoteur, avec en vedette les épandeurs, pulvérisateurs et lames pour ensilage, jusqu'au pittoresque aspirateur à crottin de cheval. La clientèle agricole s'oriente sur des marques reconnues et attachent une grande importance à la qualité du service après-vente.

Des outils variés et des gammes étoffées font la force du quad (Doc Brard et Sarran)

Des outils variés et des gammes étoffées font la force du quad (Doc Brard et Sarran)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier