Quatre matériels dans la cour de l’agriculteur européen

Raphaël Lecocq

La charrue a connu une croissance de ses ventes de 20 % en 2012
Grégoire-Besson

Fédérée au sein du Cema, l’industrie européenne de l’agroéquipement dresse les tendances dans les domaines du travail du sol, du semis, de l’épandage d’engrais et de la pulvérisation. Grands gabarits, grande précision.

Les constructeurs européens réunis au sein du Cema

Le Cema (European agricultural machinery) est constitué de 10 organisations nationales de constructeurs de matériels agricoles. Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, en est le représentant français. Le Cema représente plus de 4500 entreprises petites, moyennes et multinationales du secteur de l’agroéquipement. Le chiffre d’affaires européen s’établit à environ 28 milliards d’euros, ce qui représente 135.000 personnes directement employées dans le secteur des machines agricoles, auquel il faut ajouter 125 000 personnes travaillant dans la vente, le service et la maintenance.

La charrue pas enterrée

La taille des machines dédiées au travail du sol suit l’évolution de la puissance de traction. Autrement dit, elle augmente significativement. Fait marquant de l’année 2012 : l’augmentation de 20 % des ventes de charrues, notamment en France et en Pologne. Le Cema juge que la  croissance des ventes de charrues devrait se poursuivre en 2013. L’organisation pointe ainsi deux tendances opposées dans le domaine du travail du sol avec d’un côté un travail plus profond (charrues, outils à grands disques) et de l’autre, l’accroissement des pratiques minimalistes, avec une mention spéciale pour le strip-till.

Des semoirs qui enfouissent l’engrais

L'utilisation de semoirs équipés d’un dispositif d’incorporation d’engrais est une tendance observée par le Cema.. Les matériels de grande largeur se développent, en particulier en Europe centrale et orientale. L’incorporation d’engrais au semis ne se substitue pas pour autant aux épandages en cours de végétation. Dans le domaine de la distribution d’engrais minéraux, le Cema pointe le développement du système de pesée embarquée. Un épandeur sur deux vendu en Allemagne et en Scandinavie en est doté, un sur trois à l’échelon européen.

Pulvérisation : les automoteurs en pointe

Selon le Cema, (European agricultural machinery), l’année 2013 sera par caractérisée une croissance importante des ventes de pulvérisateurs automoteurs. Le France et la Russie sont à ce jour les deux plus importants marchés identifiés au sein de la grande Europe. Qu’ils s’agisse de modèles traînés ou d’automoteurs, les agriculteurs européens plébiscitent la productivité de chantier, en jouant sur la largeur de rampe, la vitesse de travail et la réduction des volumes appliqués, le tout en embarquant des technologies propres à garantir la précision des applications.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires