Récolte des céréales : Perard fête les 10 ans de ses transbordeurs

Raphaël Lecocq

Le constructeur dispose aujourd'hui de deux gammes distinctes. Les transbordeurs assurent la navette entre la moissonneuses-batteuse et les bennes en bout de champ, avec deux arguments : débit de chantier et respect des sols.

Un transbordeur n'est ni plus ni moins qu'une benne sur laquelle on a greffé une vis de sans fin. Cette vis permet de transvaser le grain d'un contenant à un autre sans passer par la phase de bennage. Deux propriétés particulières caractérisent la vis sans fin : son gros diamètre (jusqu'à 600 mm) qui lui permet de transvaser quelques dizaines de m3 de grain en quelques minutes et sa hauteur de déchargement, ajustée à la hauteur de caisse des semi-remorques. Les transbordeurs suppriment les ruptures de charges entre la moissonneuse-batteuse et les moyens de transport en sortie de champ. Leur équipement pneumatique offre un meilleur respect des sols que des bennes mal chaussées.

Deux gammes de transbordeurs

Perard est un des constructeur les plus en pointe dans le domaine des transbordeurs. Ses premiers équipements ont été mis au point il y a 10 ans. Il s'agit de la gamme Interbenne, déclinée en quatre modèles de 14 à 38 m3. Les modèles Interbenne disposent d'une vis en fond de caisse acheminant le grain au pied d'une seconde vis de vidange. Outre les grains, cette gamme est apte à transvaser les semences ou encore les engrais, en jouant sur la vitesse de rotation des vis et la hauteur de déchargement, le tout pour préserver l'intégrité des produits. La gamme X-Flow compte une seule vis et deux modèles de 18 et 28 m3.

Au Sima, Perard exposait une version à chenilles de son transbordeur Interbenne

Au Sima, Perard exposait une version à chenilles de son transbordeur Interbenne

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires