Récolte des fourrages : Fendt met à l'herbe ses premières ensileuses Katana

Raphaël Lecocq

Après trois ans de développement, Fendt commercialise sa première ensileuse automotrice. Les 650 ch de la Katana entraînent un rotor de 720 mm, nouvelle référence de la catégorie.

Le projet d'ensileuse automotrice avait été dévoilé par le constructeur en septembre 2010 à l'occasion des Fendt Field Days à Wadenbrunn en Allemagne. Il entre désormais dans sa phase commerciale avec la mise en service des premiers exemplaires de l'automotrice. Celle-ci est animée par un moteur Mercedes 8 cylindres développant 650 ch et doté du système anti-pollution SCR. Cette puissance est mise au service d'un groupe hacheur comprenant notamment un rotor repoussant les limites connues en terme de diamètre (720 mm). Elle bénéficie d'une cabine spécifique mais les commandes empruntent largement le savoir-faire développé par Fendt sur ses tracteurs de forte puissance. Le haut débit de la machine s'exprime aussi par la présence d'une suspension sur l'essieu arrière, à même d'affronter des déplacements sur route à 40 km/h. La Katana 65 est fabriquée dans l'usine de Hohenmölsen en Allemagne. Elle devrait être complétée par d'autres modèles dans les années à venir. Le développement de ce nouveau produit marque la volonté du constructeur d'être présent dans tous les segments de marché stratégiques. Le marché de l'ensileuse automotrice reste cependant confiné. A titre indicatif, il s'en est vendu 240 unités en France en 2010, à comparer aux 1637 moissonneuses-batteuses ou encore aux 418 machines à vendanger.

La Katana 65, première ensileuse automotrice de Fendt

La Katana 65, première ensileuse automotrice de Fendt

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires