Ritchie Bros fête 10 ans de ventes aux enchères en France

Raphaël Lecocq

Ritchie Bros concentre en un lieu unique toutes les machines en vente. Les acheteur peuvent enchérir sur internet
Ritchie Bros

Ce mardi 15 mars, à Saint-Aubin-sur-Gaillon (27), près 1500 machines agricoles et autres vont changer de mains, à l’occasion de la 1ère des six ventes aux enchères organisées chaque année en France par Ritchie Bros, un opérateur canadien spécialisé.

Ritchie Bros acquiert Mascus

Se présentant comme le leader mondial de l’organisation de ventes aux enchères de matériels, Ritchie Bros vient d’acquérir Mascus, une entreprise néerlandaise créée en 2001 et spécialisée dans les petites annonces en ligne de matériels. Mascus génère 3,2 millions de visites mensuelles sur son site, qui recense aujourd’hui plus de 360 000 annonces à travers 58 pays et dans 42 langues. L'entreprise fournit également aux vendeurs de matériel un ensemble clé en main d'outils professionnels et de solutions logicielles. L'acquisition offre à Ritchie Bros. des solutions multicanaux supplémentaires pour ses clients, un plus grand public d'acheteurs et une présence renforcée en Europe.

Trois ventes sont prévues à St Aubin en juin, septembre et décembre, une autre à Lyon en novembre

« En France, la culture de la vente aux enchères est très peu développée », souligne Michel Schietequatte, directeur commercial France de Ritchie Bros Auctioneers. « Elle est assimilée à des ventes judiciaires. Ce n’est pas du tout le business de Britchie Bros. Ritchie Bros met en relation des propriétaires vendant un matériel de manière totalement volontaire avec un acheteur présent physiquement sur le lieu de la vente sinon sur internet. Au Canada, où l’entreprise est née en 1958, des entrepreneurs sont capables d’acheter puis de revendre aux enchères des moissonneuses-batteuses juste le temps la moisson, pour immobiliser le moins de capital possible ». Au Canada, des farmers peuvent ainsi confier à Ritchie Bros la vente de l’intégralité de leur exploitation.

Loi Macron, reprises et stocks

En France, où Ritchie Bros a posé le pied en 2006, peu de temps après la fin du monopole des commissaires-priseurs, l’entreprise ne vend que du matériel, majoritairement de travaux publics. « Cette catégorie représente 60 % de nos ventes, devant le transport à 20 %, la manutention à 10 % et l’agricole à 10 % », poursuit le directeur commercial. « Mais pour la 1ère vente de l’année 2016, le matériel agricole sera présent en force, pour cause de Loi Macron, qui a vu grossir soudainement les parcs des concessionnaires ». Ces derniers sont avec les constructeurs les plus représentatifs des vendeurs. Chez les acheteurs, on retrouve grosso modo 50 % de professionnels et 50 % d’utilisateur finaux.

Le commissaire-priseur propose un prix. Le prix baisse jusqu’à intéresser un acheteur, puis un second qui renchérit et fait remonter le prix

Pas de prix minimum

Le matériel proposé à vente est rassemblé sur le lieu de la vente, en l’occurrence Saint-Aubin-sur-Gaillon (27) pour ce mardi 15 mars. L'an passé, lors de la vente de mars 2015, 1570 personnes s'étaient enregistrées pour enchérir sur des matériels. « Environ trois quarts des ventes partiront à l’étranger, indique Michel Schietequatte. Les acheteurs présents physiquement peuvent essayer les machines la veille de la vente . Tout notre système repose sur la relation de confiance et de transparence que nous instaurons entre le vendeur et l’acheteur, qui du reste se connaîtront jamais ». La 1ère vente de l’année sera suivie d’une deuxième à Lyon le 19 avril prochain. Ritchie Bros prélève une commission sur le vendeur ainsi que des frais limités à 2,5 % sur l’acheteur, plafonnés à 950 €. Judiciaire ou pas, qui dit ventes aux enchères dit bonnes affaires. Le principe de la vente au enchères Ritchie Bros est le suivant. L’aboyeur, ou auctioneer (commissaire-priseur), propose un prix. Personne ne bouge. Le prix baisse jusqu’à intéresser un acheteur, puis un second qui renchérit et fait remonter le prix. « Le prix final n’est jamais très éloigné de notre estimation de départ », indique Michel Schietequatte. « L’enchère fonctionne sans prix minimum. Cela fait peur aux vendeurs mais attire les acheteurs. Au final, tout le monde s’y retrouve ». Ritchie Bros fêtera officiellement ses 10 ans de présence en France à l’occasion de la deuxième vente de Saint-Aubin-sur-Gaillon, en juin prochain.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires