Rousseau s’engage contre l’ambroisie

Raphaël Lecocq

Rousseau a tenu une première convention sur la gestion de l’ambroisie en bord de route
Rousseau

Le constructeur de matériel d’entretien des dépendances routières a signé un partenariat avec l’Observatoire des ambroisies pour expérimenter différentes techniques de fauche et conjurer les infestations en bord de route.

L’ambroisie et son pollen posent un problème de santé publique majeur. En 2011, les dépenses de santé liées à la prise en charge des patients souffrant d’allergies respiratoires se sont élevées à 20 millions d’euros. Le pollen d’ambroisie constitue une première dans le domaine des allergies respiratoires provoquées par les végétaux. Contrairement aux cyprès et aux bouleaux, également allergisants, l’ambroisie est une plante annuelle. Chaque plante génère chaque année des milliers de graines et peut ainsi propager l’espèce sur tous les terrains, agricoles et non agricoles, avec des germinations pouvant s’étaler sur dix ans. Dans les zones infestées, la période d’exposition au pollen est passée de 20 jours à 40 jours ces dernières années Fortement présente en région Rhône-Alpes, l’ambroisie est également signalée en Auvergne, en Bourgogne, dans le Centre ainsi que dans l’arc méditerranéen. Vraisemblablement importée du continent nord-américain au 19ème siècle, l’ambroisie trouve ses terrains de prédilection autour du 45ème parallèle sous climat continental.

Formation et information

Rousseau est doublement concerné par l’ambroisie. En premier lieu parce que son siège social et son usine sont situés dans le Rhône, au cœur de la zone d’infestation. En second lieu parce que le constructeur conçoit des machines aptes à maîtriser la végétation au niveau des accotements routiers. Or la lutte contre l’ambroisie ne doit épargner aucun territoire, qu’il soit public, privé, agricole ou non agricole. Le constructeur vient ainsi d’établir un partenariat avec l’Observatoire de l’ambroisie (Inra Dijon) et le Réseau national de surveillance aérobiologique (Rnsa) avec pour objectif d’apporter une expertise sur les moyens de gestion de l’ambroisie en bord de route. Il s’agit notamment de sortir de la logique d’une pratique unique de la gestion des dépendances routières pour intégrer diverses contingences. Rousseau compte relayer l’expertise acquise auprès de son réseau de distributeurs et, in fine, auprès des utilisateurs.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires