Sima Awards 2011 : Médaille d'argent pour Case IH pour une prise de force à variation continue

Raphaël Lecocq

La prise de force à variation continue n'enlève rien à la pertinence des quatre régimes constants existants. Elle ménage la mécanique et la consommation de carburant. Une première.

La dénomination « variation continue » était jusqu'à présent dévolue aux transmissions, depuis leur introduction sur les tracteurs au milieu des années 90. Modalités : une gestion automatisée du régime et du couple moteur, de la vitesse d'exécution de chantier et du rapport de boite de vitesse engagé. Argument : optimisation de la consommation de carburant et confort de conduite. Case IH introduit la notion de variation continue sur la prise de force, laquelle est en prise directe avec la transmission.

Longévité et sobriété

Si le maintien d'un régime constant de la prise de force est indispensable à la qualité du travail rendu par de nombreux outils, une dose de variation continue ne peut pas nuire. Elle s'appréciera lors de la phase de démarrage des chantiers, à l'abord des fourrières ou encore lors de la survenue de conditions de travail sollicitant excessivement la mécanique (obstacle, freinage d'urgence…). L'optimisation de la consommation de carburant est un autre argument de cette innovation. Case IH a relevé ce défi en greffant, sur la transmission, un groupe hydrostatique composé d'un moteur à double sens de flux et d'une pompe à cylindrée variable.

Schéma de la prise de force à variation continue, développée par Case IH dans le cadre de son programmes Efficient Power (Doc Case IH)

Schéma de la prise de force à variation continue, développée par Case IH dans le cadre de son programmes Efficient Power (Doc Case IH)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier