Sima Awards 2011 : Médaille d'argent pour Franquet avec Combi-Matic

Raphaël Lecocq

Combi-Matic est un dispositif garantissant l'horizontalité des outils de travail du sol, indépendamment de la pression s'exerçant sur le rouleau arrière. En jeu : la régularité de semis.

Pour gagner en productivité de chantier, on peut jouer sur la largeur des matériels, sur la combinaison des outils sinon des pièces travaillantes et enfin sur la vitesse de travail. Les constructeurs ne se privent d'explorer ces trois pistes, parfois simultanément. Un exercice qui n'est pas sans générer quelques surcoûts si l'on songe aux dispositifs de repliage et approximations si l'on évoque les impératifs de suivi de sol. C'est à ce niveau que Franquet se distingue, en mettant au point un système automatique de correction d'assiette.

Capteurs d'angle

Le système repose sur des palpeurs et des capteurs d'angle comparant les niveaux avant et arrière des éléments travaillant. Ce faisant, il supprime la pratique consistant à forcer le report de charge sur les rouleaux arrières, facteur de déséquilibre entre l'avant et l'arrière, pénalisant la régularité du travail effectué. Combi-Matic sera développé en priorité sur les matériels Franquet, à commencer par Combigerm, un outil de préparation de lit de semences illustrant s'il en est la combinaison de pièces aratoires, puisque juxtaposant efface-traces, lames de nivellement, spire, dents de vibroculteur, tube de nivellement, croskillettes et rouleaux crantés. Combi-matic a été développé en partenariat avec Agrotronix, spécialiste de l'électronique embarquée, également médaillé d'argent pour sa console Epandix 8700 GPS.

Combi-Matic repose sur des palpeurs et capteurs d'angle garantissant la même profondeur de travail entre l'avant et l'arrière de l'outil (Doc Franquet)

Combi-Matic repose sur des palpeurs et capteurs d'angle garantissant la même profondeur de travail entre l'avant et l'arrière de l'outil (Doc Franquet)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier