Sulky sème un granulé au Brésil

Raphaël Lecocq

Jacto est une entreprise familiale née en 1948 spécialisées dans les machines de récolte du café et dans les pulvérisateurs
Jacto

Le constructeur a noué un partenariat industriel avec le constructeur brésilien Jacto, qui disposera ainsi de distributeurs d’engrais de précision. Le constructeur français s’ouvre les portes du marché brésilien et renforce son activité export.

Qu’il s’agisse de la production ou des exportations, le Brésil figure dans le trio de tête mondial de nombre de denrées telles que le sucre, le café, le jus d’orange, le soja, le maïs, la viande bovine, la volaille ou encore l’éthanol. Ce palmarès ne devrait pas manquer d’être conforté dans les années à venir, grâce à l’exploitation programmée de terres non cultivées aujourd’hui. Un appétit quantitatif qui ne se départit pas d’objectifs qualitatifs, le ministère de l’agriculture brésilien prônant une transition des pratiques vers l’agriculture de précision. Problème : l’industrie brésilienne manque de ressources propres mais taxe lourdement les matériels importés.

Les distributeurs d’engrais X40+ et X50+ concentrent les technologies de pointe de Sulky

Transfert technologique

Pour contourner l’obstacle, Sulky a noué un partenariat stratégique avec le constructeur brésilien Jacto, qui va fabriquer sur son sol des distributeurs d’engrais et de calcaire dotés des technologies Sulky. Si le constructeur français y voit la reconnaissance de son savoir-faire en la matière, il escompte surtout une hausse d’activité à l’export, laquelle représentait environ 30 % de ses 42 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015. Jacto est une entreprise familiale née en 1948 spécialisées dans les machines de récolte du café et dans les pulvérisateurs. Elle emploie 1500 personnes.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier