Tempête Klaus : Les Entrepreneurs des territoires se mobilisent

Raphaël Lecocq

La Fédération nationale des Entrepreneurs des territoires (EDT) organise une bourse de travaux pour dépêcher des moyens. Plus de 50 professionnels se sont déjà manifestés, en France et au-delà.

Suède, Allemagne, Irlande et France bien entendu : la solidarité des entrepreneurs de travaux forestiers (ETF) s'organise. Plus de 50 entreprises ont déjà répondu à l'appel de La Fédération nationale Entrepreneurs des territoires (EDT), qui a ouvert une bourse de travaux au lendemain de la tempête Klaus. Objectif de l'opération : faire le lien entre besoins et moyens. Les entrepreneurs forestiers d'Aquitaine, malgré un parc de 250 abatteuses et 460 débardeuses, ne suffiront pas face à l'ampleur de la tâche. Les premières estimations des dégâts font état de 300 000 ha de forêt cultivée, ravagée de 40 % à 80 %, dans les départements des Landes et sud Gironde. Les ETF des Landes de Gascogne organisent une réunion le 3 février à 18 heures à Liposthey (40). Enjeu : l'avenir des 300 entreprises du secteur et de leurs 600 salariés, après l'arrêt des chantiers en cours et l'annulation des commandes.

La sécurité avant tout

En attendant, les ETF parent à l'urgence. La Fédération des EDT insiste sur le fait que les chantiers forestiers en général, et ceux liés à une tempête en particulier, ne peuvent être le fait que d'entreprises spécialisées, équipées de matériels dédiés, qui agissent en coordination avec la Défense de la forêt contre les incendies. Parallèlement à la bourse de travaux, les EDT ont mis en place un blog, afin de faciliter l'échange d'informations entre les différents intervenants. Contacts : Fédération nationale des EDT : 01 53 91 44 88. ETF Aquitaine : 06 80 95 47 99.

La bourse aux travaux s'adresse exclusivement aux professionnels forestiers (Doc John Deere)

La bourse aux travaux s'adresse exclusivement aux professionnels forestiers (Doc John Deere)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier