Torion, les chargeuses à pneus de Claas

Raphaël Lecocq

Torion, les chargeuses à pneus de Claas

Inédite, la gamme compte sept chargeuses d'une puissance comprise entre 63 ch et 228 ch, La charge de basculement oscille entre 3,45 t et et 12,4 t.

C’est une première dans l’histoire plus que centenaire de l’entreprise familiale allemande, qui intègre à son catalogue des chargeuses à pneu. Comme la toute dernière génération de chargeurs télescopiques Scorpion, les Torion sont issus d’un partenariat noué par Claas avec son compatriote Liebherr. Le constructeur n’a pas fait dans la demi-mesure puisqu’il propose pas moins de 7 machines, couvrant potentiellement une large palette d’usages et d’utilisateurs.

Les modèles TORION 535 et 639 sont des spécialistes tout indiqués chez les éleveurs

Torion 535 et 639, deux petits modèles

Avec leurs 63 ch et 68 ch (Yanmar Stage IIIB), les Torion 535 (3,45 t de charge de basculement en braquage complet) et 639 (3,85 t) ciblent notamment les éleveurs (hauteur inférieure à 2,5 m). Elles sont dotées d’une transmission hydrostatique à variation continue à deux gammes (F1 entre 0 et 6 km/h et F2 entre 0 et 20 km/h). Le régulateur de vitesse ajuste le débit d'huile hydraulique pour les travaux à basse vitesse (p. ex. avec un godet doseur de fourrage). Le mât de levage adopte une cinématique en Z privilégiant la force d’arrachement et la rapidité de déversement du godet. Le constructeur a porté une attention particulière au champ de vision, pour les manœuvres avant comme arrière.

Torion 1177, 1511 et 1812, trois modèles moyens

Dans la catégorie moyenne, les Torion comptent les modèles 1511 (140 ch, 7,75 t de charge de basculement en braquage complet), 1410 (155 ch, 9,1 t) et 1177 (167 ch, 9,75 t) à moteur DPS (Stage IV). Elles sont dotées d’une transmission hydrostatique Varipower à trois gammes (0 à 6 km/h, 0 à 16 km/h et 0 à 40 km/h).  Le Dynamic Cooling gère le refroidissement selon les besoins avec en option la fonction automatique réversible pour éliminer les poussières. Le constructeur offre le choix de la cinématique en Z ou en P (guidage parallèle). Le Smart Loading assiste le chauffeur à plusieurs endroits (programmation du retour du godet,  limitation de la hauteur de levage et d'abaissement...). En cabine, le joystick est décliné en deux versions dont une à levier en croix pour commander un troisième et quatrième circuits hydrauliques. Un écran tactile couleur de 7 pouces centralise toutes les informations (pesée en option).

Les modèles TORION 1914 et 1812 garantissent un rendement maximal dans les grandes exploitations et chez les entrepreneurs de travaux agricoles

Torion 1812 et 1914, grande puissance

Dans le haut du panier figurent les Torion 1812 (195 ch, 11,1 t de charge de basculement en braquage complet) et 1914 (228 ch, 12,4 t) à moteur Liebherr (Stage IV). Les deux modèles sont dotés de la transmission mécanique-hydraulique à variation continue CMatic. Le mât de levage est disponible avec une cinématique en Z ou agraire. Cette dernière peut être équipée en option d'un mât de levage High Lift. D'une longueur totale de 3 m, il affiche 40 cm de plus que le mât standard et atteint des hauteurs de vidange de 4,64 m. Une option proposée également sur les Torion 1177, 1511 et 1812.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires