Tracteur autonome : première commercialisation pour Kubota au Japon

Raphaël Lecocq

Tracteur autonome : première commercialisation pour Kubota au Japon
Kubota

Un chauffeur, deux tracteurs au travail : c’est le concept développé et commercialisé par Kubota. Le constructeur propose par ailleurs des solutions d’asservissement du tracteur aux outils attelés ainsi qu’une première génératrice électrique.

Powershift à 6 rapports pour les M7002

Kubota renouvelle sa série dédiée aux grandes cultures, qui compte toujours trois modèles de 130 ch, 150 ch et 170 ch, au Ptac rehaussé à 11,5 t. Entre autres évolutions : transmission Powershift à 6 rapports sous charge, 30 vitesses avant et 15 arrière ou 54+27 avec réducteur, nouveau joystick, gestion de fourrière automatisée (20 séquences), suspension Dynamic Damping du siège, rétroviseurs électriques, éclairages Led...

Tracteur autonome : première commercialisation pour Kubota au Japon

Kubota l’a fait sur ses terres, c’est à dire au Japon où la législation autorise la mise en circulation de tracteurs autonomes. Une particularité qui permet au constructeur de griller la politesse aux nombreux tractoristes dans les starting-blocks. Développé en partenariat avec Topcon et l’université du Kansas (USA), le principe repose sur le contrôle à distance d’un tracteur par le chauffeur d’un second tracteur opérant dans la parcelle, au moyen d’une solution logicielle avancée. De nombreux éléments Iso donnent les gages en matière de sécurité, les technologies sonar et scanner détectant les obstacles de manière fiable et autonome. Le constructeur voit dans cette solution le moyen de renforcer la compétitivité des exploitations par l’économie de personnel et la mise en œuvre de tracteurs à la puissance, au poids et au prix contenus. Le concept de tracteur autonome est applicable à tous les modèles de la gamme Kubota.

Tim ou l’asservissement des outils

Un cran en dessous de l’autonomie, le constructeur développe par ailleurs le concept de Tractor implement management (Tim), appliqué à sa gamme de forte puissance, les M7002, comptant trois modèles d’une puissance comprise entre 130 ch et 170 ch. Le Tim permet à une machine attelée de dicter la conduite au tracteur, moyennant la technologie Isobus 3. L’application typique est celle du pressage de balles, la presse dictant tout le processus, de l’immobilisation du tracteur à son redémarrage après liage et éjection de la balle.

Tracteur autonome : première commercialisation pour Kubota au Japon

Plateforme e-Power

L’électricité, autre grande tendance en cours de développement sur les tracteurs, est aussi abordée par Kubota, via l’adoption d’une plateforme e-Power prenant place à l’arrière du tracteur. Elle est destinée à compléter l’énergie fournie par la prise de force en fournissant à l’outil attelé une puissance électrique de 10,5 kW.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier