Tracteur-outils : Mécanique et physique avant électronique

Raphaël Lecocq

Avec le développement de la norme Isobus, on aurait tendance à réduire les liaisons tracteurs-outils aux seuls aspects électroniques. La mécanique et la physique ont encore toute leur place. L'université d'été de l'Aprodema va le rappeler.

Question n°1. Vous effectuez un sous-solage profond. Vous enlevez les masses avant du tracteur ? Vous laissez les masses avant d'origine ? Vous rajoutez des masses additionnelles à l'avant ? Question n°2. Un tracteur de 8 t et 160 ch peut exercer un effort de traction maximum sur sol dur d'environ 26 t ? 6 t ? 2 t ? Question n°3… Au total, c'est à 18 questions de ce genre auxquelles devront répondre les 70 enseignants en machinisme inscrits à la prochaine université d'été de l'Aprodema. Ces questions, elles ont été préparées par René Autellet, ingénieur conseil, un des rares spécialistes du sujet en France, ayant tour à tour servi l'enseignement et l'industrie.

Valoriser la puissance

Presque 80 ans après l'invention de l'attelage trois points avec relevage hydro-mécanique par Harry Ferguson, la mécanique et la physique n'ont rien perdu de leur acuité. Bien au contraire, le développement de tracteurs à la fois plus puissants, plus véloces et plus légers, auxquels on attèle des outils toujours plus protéiformes, impose un minimum de connaissances, qui relèvent autant de la mécanique que de la physique. Enjeu : valoriser tous les chevaux disponibles et rien que les chevaux nécessaires. L'université d'été de l'Aprodema se tient chez Amazone-Krone à Auneau (28) du 6 au 8 juillet.

Ferguson, de son prénom, Harry, est l'inventeur du relevage arrière. L'apparition du relevage avant fut une autre révolution

Ferguson, de son prénom, Harry, est l'inventeur du relevage arrière. L'apparition du relevage avant fut une autre révolution

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier