Trois Steiger articulés de 390 ch à 501 ch chez Case IH

Raphaël Lecocq

La force de traction des Steiger est concentrée sur le point d’articulation avec une répartition optimale des masses
Case IH

Le constructeur a obtenu l’homologation de ses trois tracteurs articulés à roues, dans leur configuration à châssis étroit. Cette gamme s’insère entre les Magnum et le QuadTrac à chenilles.

La marque Steiger est née aux Etats-Unis en 1957, avec la mise au point, par les frères Steiger, d’un tracteur articulé à quatre roues égales et motrices. Les Steiger développeront toute une lignée de tracteurs d’une puissance comprise entre 200 ch et 500 ch, jusqu’au rachat de l’entreprise par Case IH en 1986. A cette date, la série 9100 compte six modèles développant entre 190 ch et 525 ch. Les séries 9200 puis 9300 lui succéderont, avant la sortie en 1997 du QuadTrac, la déclinaison à chenilles. Le QuadTrac est à ce jour, en France, en attente d’homologation en ce qui concerne le Code du travail et le Code de la route.

390 ch, 446 ch et 501 ch

Avec leur gabarit routier inférieur à 2,55 m et leur Ptac inférieur à 18 t, les Steiger 350, 400 et 450 sont conformes aux normes européennes et françaises, contrairement aux versions 550, 600 et 650 à châssis large et que le constructeur développe sur d’autres marchés. Case IH a souhaité avec ces trois tracteurs articulés de 390 ch, 446 ch et 501 ch proposer une offre intermédiaire entre le tracteur conventionnel Magnum (419 ch pour le 370) et le QuadTrac à chenilles. Motorisés par FPT (Fiat Powertrain) en version SCR 8,7 l de cylindrée pour le 350 et SCR 12,9 pour les 400 et 450, les Steiger présentent les caractéristiques suivantes : transmission 16X2 Full Powershift et inverseur hydraulique, blocage de différentiel avant et arrière à commandes indépendantes, pompe haut débit 216 l/mn pouvant être doublée, 8 distributeurs maxi, relevage électronique 3 points et 9 t, cabine suspendue sur quatre points, accoudoir Multicontroller, moniteurs AFS 700, éclairage sur 360°…

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires