Un calculateur pour jauger l’intérêt d’un transbordeur

Raphaël Lecocq

Les transbordeurs suppriment les ruptures de charges entre la moissonneuse-batteuse et les moyens de transport en sortie de champ

Fabricant de transbordeurs depuis 12 ans, Pérard met en ligne un calculateur permettant de jauger l’intérêt d’intégrer un transbordeur dans la chaîne de moisson.

Surfaces, rendement/ha, vitesse d’avancement, vidange à l’arrêt ou en cours de moisson, distance entre les parcelles et le lieu de stockage, temps de vidange au stockage, mise à disposition ou non de camions, largeur de coupe, caractéristiques des tracteurs et bennes, recours ou non à une main d’œuvre salariée : telles sont les informations demandées par le calculateur. En retour, celui-ci vous indique les gains (éventuels) procurés par l’intégration d’un transbordeur dans la chaîne de récolte, des gains exprimés en espèces sonnantes et trébuchantes ainsi qu’en économie de moyens de production (ensemble tracteur benne). Bien entendu, le site (interet-transbordeur.com) n’oublie la recommandation (éventuelle) d’un modèle de la marque.

Cinq transbordeurs et trois trémies

Pérard conçoit des transbordeurs depuis 12 ans. Sa gamme actuelle se compose de cinq appareils (X-Flow et Interbenne) d’une capacité comprise entre 14 et 38 m3, auxquels il faut ajouter trois trémies de transvasement (Trans-Express), permettant de libérer une benne en bout de champ en transbordant son contenu dans une caisson ou un camion en l’espace de quelques minutes. Un transbordeur n’est ni plus ni moins qu’une benne dotée d’une vis de sans fin. Cette vis permet de transvaser le grain d’un contenant à un autre sans passer par la phase de bennage. Deux propriétés particulières caractérisent la vis sans fin : son gros diamètre (jusqu’à 600 mm) qui lui permet de transvaser quelques dizaines de m3 de grain en quelques minutes et sa hauteur de déchargement, ajustée à la hauteur de caisse des semi-remorques.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier