Un éthylotest dans la boite à gants et dans la caisse à outil

Raphaël Lecocq

Le conducteur doit quad doit être en mesure de présenter un éthylotest valide en cas de contrôle

A compter du 1er juillet, le conducteur de tout véhicule à moteur, automoteur agricole compris, doit être en mesure de présenter un éthylotest valide. Les contrevenants encourront une amende de 11 euros à compter du 1er novembre.

Voiture particulière, véhicule utilitaire, tracteur, chargeur télescopique, moissonneuse-batteuse, pulvérisateur automoteur, quad : tous ces véhicules sont visés par le décret n°2012-284 du 28 février 2012. Celui-ci impose au conducteur d’être en possession d’un éthylotest conforme et valide. L’obligation entre en vigueur le 1er juillet 2012 mais la prise en défaut ne sera verbalisée qu’à compter du 1er novembre 2012. Il en coûtera 11 euros au contrevenant, soit l’équivalent d’une boîte de 10 éthylotests. Le dépassement de la date de péremption (d’environ 2 ans) vaut la même sanction. C’est par réaction chimique que la présence ou non d’alcool dans l’air expiré par le conducteur est détecté. En France, la conduite d’un véhicule est proscrite lorsque le taux d’alcool dans le sang atteint 0,5 g/l, soit 0,25 mg par litre d’air expulsé. Un taux d’alcool compris entre 0,5 g/l et 0,8 g/l est sanctionné par une amende de 135 euros et la perte de six points de permis de conduire. La France est le premier pays européen à instaurer le « port » de l’éthylotest au volant.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

Totor le Taureau

elle est pas mal celle là....un etylotest dans mon manitou ? pour quoi faire ? dans un mois il sera inutilisable de toute manière.
Quelqu’un pourra t il nous dire s'il y aura des contrôles dans les cours de fermes ?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier