Un guide de la Msa pour apprendre à conduire en sécurité

Raphaël Lecocq

Le permis de conduire un ensemble tracteur-benne fait l’objet de dérogations. Une personne étrangère à l’exploitation doit détenir un permis spécifique

Destiné aux enseignants, le guide permet d’évaluer les aptitudes des apprenants à la conduite en sécurité des automoteurs agricoles.

En l’absence d’examen de conduite d’un automoteur agricole et donc de formation spécifique, il revient aux établissements scolaires d’assurer cette mission. Pour les aider dans leur tâche la Mutualité sociale agricole (Msa) vient d’éditer un document destiné à évaluer les aptitudes des élèves. Le document permet de déterminer les domaines dans lesquels les élèves manifestent des atouts et au contraire des lacunes. L’enseignant peut ensuite adapter ses modules de formation en conséquence. La version stagiaire, propre à chaque élève, peut être utilisée comme support de communication avec le maître de stage. Elle contient deux questionnaires destinés à l’évaluation des connaissances théoriques et plusieurs grilles d’évaluation des aptitudes pratiques.

Conduire une benne en moisson

Il n’est pas inutile de rappeler que toute personne (aide bénévole, parent éloigné…) souhaitant donner un coup de main et conduire sur la route une benne agricole de plus de 750 kg de Ptac doit détenir le permis C1E au volant d’un tracteur d’un Ptac compris entre 3,5 t et 7,5 t et le permis CE si le Ptac du tracteur dépasse 7,5 t. Seuls sont dispensés de permis les cotisants au régime agricole (exploitant, conjoint, enfants, employés agricoles, stagiaire). Ceux ayant cotisé au régime agricole (retraité, cessation d’activité) peuvent conduire le tracteur agricole d’une exploitation, à condition d’être titulaire du permis B.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier